Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 243 Image N° 279 Image N° 289 Image N° 232
(471)Sans les autres, l individu ne peut pas être lui et devenir le sujet de sa propre vie
[D] 
(235)Ceci est mon corps, 

ceci est mon sang. 

Prenez et mangez-en tous
[D] 
(259)La terre est remplie de ta richesse.
[D] 
(283)L émerveillement se cultive dans l intériorité du Christ
[D] 

Accueil > Editos > Un chemin pour aller au cœur de la foi

Un chemin pour aller au cœur de la foi

Publié le vendredi 14 avril 2017

Un chemin pour aller au cœur de la foi

Nous arrivons au bout de notre marche, une marche faite de montées pour aller au cœur de la foi, faite de renoncements, faite d’adhésions. Les propositions de ce temps de carême nous ont aidés à rencontrer le Christ dans la prière, dans le partage, et dans le jeûne. La dernière montée pendant la semaine sainte va nous conduire à la veillée pascale. La liturgie de ce soir est une magnifique catéchèse : on ouvre grand le livre de la Parole de Dieu pour aller à l’Eucharistie comme à une source.

Au commencement, la lumière : un grand feu est allumé qui danse dans le vent et dans les yeux de ceux qui l’entourent. Un feu, puis un cierge allumé à ce feu nouveau, le célébrant invite l’assemblée à se mettre en marche pour entrer dans l’église sombre, à la suite du Christ, notre Lumière. Peu à peu tout s’éclaire : des dizaines de petites lumières se transmettent et se répandent. Belle image de la mission : Jésus nous a dit « Je suis la Lumière du monde » (Jean 8, 12) et a déclaré à ceux qui l’accueillaient « Vous êtes la lumière du monde  » (Matthieu 5, 14) nous sommes et avons à devenir la lumière du Christ répandue et communiquée.

Au commencement, les premiers mots de la Genèse, la création première où « l’Esprit planait sur les eaux  » Ainsi s’enchaînent, les récits bibliques qui nous ancrent dans la longue histoire du peuple de Dieu, qui nous « fait sortir  » du pays d’Égypte, de l’exil à Babylone, de la mort sous toutes ces formes pour nous « faire entrer  » dans la terre promise, dans la vie, dans la communion avec lui. Puis jaillit de l’assemblée un joyeux « Alléluia » pour acclamer l’Évangile. La liturgie de la Parole en cette nuit pascale atteint maintenant son point culminant : le récit de Pâques, « Vite, les femmes quittèrent le tombeau, remplies à la fois de crainte et d’une grande joie, et elles coururent porter la nouvelle à ses disciples  » (Matthieu, 28, 8) : c’est par les femmes que tout a commencé.

D’emblée, la première communauté chrétienne a fait le lien entre résurrection et baptême et c’est naturellement que les catéchumènes sont baptisés au cours de cette nuit pascale. Leur présence est le signe de la vitalité de notre Église. Par leur réponse à un appel intérieur, ils nous invitent à retrouver la vitalité de notre baptême comme source de la foi. Baptisés « au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit » puis « marqués de l’Esprit-Saint, le Don de Dieu  » ils reçoivent le sacrement de confirmation et par cette onction ils deviennent un « autre Christ », puisque « Christ » signifie celui qui a reçu l’onction. En revenant de recevoir la communion, ils pourront dire comme nos frères d’Orient « nous avons été abreuvés du Saint-Esprit » ; ainsi au cours de cette nuit pascale nous pouvons vivre les trois sacrements de l’initiation chrétienne.

La vie chrétienne, la vie avec le Christ, est un long et beau chemin vers le Père, chemin qui est jalonné de « commencements », se mettre et se remettre en route pour aller au cœur de la foi.

Venez vivre ou revivre cette magnifique liturgie de la veillée pascale.

Brigitte Le Garlantézec
coordinatrice de la paroisse de Pleumeur-Bodou

Version imprimable de cet article Version imprimable