Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 244 Image N° 312 Image N° 245 Image N° 265
(238)A la sueur de ton visage, tu gagneras ton pain
[D] 
(263)Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent ! Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 

Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n a jamais eu de vêtements aussi beaux qu une seule de ces fleurs.
[D] 
(226)Merveilles, Merveilles, que fit pour moi le Seigneur.
[D] 
(231)Pour le Seigneur, un jour est comme 1 000 ans, et 1 000 ans sont comme un jour.
[D] 

Accueil > Editos > « Souffle imprévisible »...

« Souffle imprévisible »...

Publié le mercredi 1er juin 2016, mis a jour le dimanche 8 janvier 2017

« Souffle imprévisible »...

...c’était le chant d’entrée de la très belle célébration de Confirmation que Mgr Moutel est venu présider le dimanche 15 mai à l’église de Pleumeur-Bodou. Au cours de cette célébration, 28 jeunes et 2 adultes ont reçu le sacrement de Confirmation, se rendant accueillants au don de l’Esprit-Saint et exprimant ainsi leur désir de servir l’Église et les hommes par le témoignage de leur foi.

J’étais loin d’imaginer en chantant avec toute l’assemblée « Souffle imprévisible », qu’il soufflerait si fort en ce jour de Pentecôte, car imprévisible était l’appel que l’évêque allait m’adresser dans l’après-midi. Après m’avoir annoncé que le P. Gérard Nicole était contraint de quitter sa charge de Vicaire Général, frappé d’une fatigua excessive l’obligeant à cesser toute activité pour se reposer durablement, l’évêque m’a demandé si j’acceptais de succéder au P. Nicole, dans la mission de Vicaire Général, à partir du mois de septembre. « Souffle de tempête »...

Il m’a fallu trois jours avant d’accepter. Durant cette semaine si particulière qui a suivi la Pentecôte, je me suis surpris à fredonner souvent un autre refrain de la célébration de la Confirmation : « Me voici, me voici. Seigneur, tu m’appelles. Qu’en moi se fasse ta volonté ». Alors je me risque à accepter en m’appuyant sur le « oui » inconditionnel prononcé au jour de mon ordination. Je fais confiance à l’Esprit-Saint qui donne la force d’assumer les missions qu’il nous confie.

Parmi les conséquences de cette nomination, celle qui me coûte le plus est de devoir quitter les paroisses de Lannion et Pleumeur-Bodou aussi prématurément. J’aurais l’occasion de vous le redire : ce ministère paroissial auprès de vous m’a rendu profondément heureux et je rends grâce pour le bout de chemin que nous avons parcouru ensemble. Je compte sur votre prière fraternelle comme vous pouvez compter sur la mienne.

P. Hervé Le Vézouet

Version imprimable de cet article Version imprimable