Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 239 Image N° 255 Image N° 235 Image N° 261
(259)La terre est remplie de ta richesse.
[D] 
(252)L homme est comme une feuille qui vole... Nul ne sait où elle tombera. 

Mais là ou elle tombera, la terre se fertilisera
[D] 
(295)Bénis le Seigneur,ô mon âme, Seigneur mon Dieu tu es si grand.
[D] 
(262)Ceci est mon corps donné pour vous. 

Faites cela en souvenir de moi.
[D] 

Accueil > Moments forts > Témoignages > Réflexions sur l’avent

Réflexions sur l’avent

Publié le samedi 30 novembre 2013 , par Jean-Marc

AVENT

Nous le savons tous le vocabulaire français tire son origine du latin, ainsi le mot Avent vient de ADVINTUS qui signifie un évènement qui ne peut pas ne pas arriver et dont on a plus ou moins conscience.
Il faut remarquer que l’on ne parle que des quatre dimanches de l’Avent, contrairement au carême ou il est question de quarante jours, les dimanches en effet n’étaient jamais des jours de pénitence, ils étaient toujours festifs : pas de privations, ni de mortifications, pas question de faire des examens de conscience pour voir ce qui était mal dans nos vies et que les chrétiens appellent péché .Chacun de nous a des projets, des pensées qui le pousse à envisager l’avenir, c’est le sens même de l’Avent : prendre conscience, activer dans nos cœurs et nos esprits ce qui vraiment importe pour chacun de nous de façon que nous allions de l’’avant et trouver ainsi des raisons de croire et d’espérer.
Bien sûr l’Avent chrétien est orienté vers la fête de Noël : la naissance de Jésus. Est-il né un 25 décembre ? La date a été fixée tardivement. On a sans doute voulu lui donner sens en la fixant au cœur de l’hiver, chez nous en Europe et en Asie quand les jours sont courts et froids que la lumière fait défaut, il se trouve désormais que dans l’hémisphère sud elle se trouve au cœur de l’été, ils ont su retrouver un sens.
Il n’en reste pas moins que l’Avent garde tout son sens. Il nous tourne vers l’avenir de telle sorte que nous le vivions bien en faisant dès aujourd’hui ce qui importe le plus.

Version imprimable de cet article Version imprimable