Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 1333 Image N° 276 Image N° 260 Image N° 220
(277)Nul n est trop loin pour Dieu.
[D] 
(244)Qui lance une pierre sur un oiseau le fait envoler, qui fait un reproche à son ami, tue l amitié.
[D] 
(234)Le royaume des cieux est semblable à une fleur des champs
[D] 
(256)Tu es Pierre, et sur cette pierre, je construirai mon Église, et la puissance de la mort ne pourra rien contre elle.
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > Paroisse de Pleumeur-Bodou - 16 et 18 Septembre 2005 : Un week-end plein (...)

Paroisse de Pleumeur-Bodou - 16 et 18 Septembre 2005 : Un week-end plein d’espérance

Publié le mercredi 14 septembre 2005, mis a jour le jeudi 13 juillet 2006 , par Corentin Penn

  • R/ Peuple de frères, peuple du partage,
  • porte l’évangile et la paix de Dieu. (bis)

  • Un soleil se lèvera sur nos calvaires
  • L’espérance habite la terre :
  • La terre où germera le salut de Dieu !
  • Un soleil se lèvera sur nos calvaires,
  • Notre Dieu fait vivre son peuple !

C’est par ce chant qu’a débuté la réunion du Vendredi 16 septembre à la salle polyvalente de l’Ile Grande au cours de laquelle Mgr Fruchaud (voir ci-dessus avec Laurent le Boulch, curé de Lannion, prêtre modérateur de la paroisse) nous a dévoilé les nouvelles dispositions d’organisation prises pour notre paroisse sachant que l’Abbé Eugène Teurnier continue de desservir le relai de Trégastel. Le principe de ces dispositions étaient déjà connues. Nous avions déjà publié le guide du diocèse et nous mettons à nouveau, ci après, ce texte important avec, en face, les noms et photos des personnes responsables. Au cours de ce week-end, ces dispositions sont donc devenues concrètes, humaines. Réjouissons-nous et remercions le Seigneur de nous permettre de vivre cette expérience pleine d’espérance. Mais soyons aussi conscients que c’est à chacun de nous, maintenant, d’être un acteur de cette espérance.C’était l’esprit de l’homélie de Laurent le Boulch le 18 Septembre à Trébeurden. Nous savons que Mort et Résurrection du Christ mais aussi leurs signes chaque jour, constituent la base de notre foi. Les difficultés existent et existeront toujours. Mais le Seigneur est toujours présent. Pourquoi se lamenter et craindre l’avenir si nous avons la foi ? A ce sujet, ne croyez-vous pas que c’est, en partie, notre attitude défaitiste et triste voire compassée, notre manque d’ouverture aux autres, qui fait que peu de jeunes assistaient à ces moments pourtant forts de notre vie paroissiale ?

Le responsable de la publication.


Guide pour conduire une nouvelle expérience de prise en charge pastorale d’une paroisse sans curé résidant selon le canon 517 §2

Extrait de la Vie Diocésaine de Saint-Brieuc et Tréguier du jeudi 23 juin 2005, n°12, pages 299 à 301, rubrique « Officiel »

Pour que l’Evangile du Christ soit annoncé à toute personne demeurant sur un territoire particulier, il est nécessaire qu’une communauté de chrétiens s’organise. Normalement et selon la tradition de l’Eglise catholique, cette charge incombe au curé de la paroisse. Cependant, la situation actuelle du diocèse, comme de bien d’autres en France, oblige notre Eglise à imaginer de nouvelles formes de prises en charge de certaines paroisses. Différentes possibilités sont prévues par le droit canonique selon le canon 517 §2.

La référence à ce canon n’est pas nouvelle dans notre diocèse mais l’aménagement pastoral avait permis de surseoir pour un temps à cette modalité. Aujourd’hui, les circonstances imposent avec réalisme de recourir à ce canon.

Réfléchi au Conseil presbytéral et au Conseil épiscopal, ce texte apporte des précisions pour mieux assurer cette mission. Elles concernent notamment le rôle d’un coordinateur laïc et du prêtre modérateur en lien avec l’EAP. Il s’agit dans un premier temps d’un texte guide qui vise à permettre une expérimentation sans en figer trop rapidement et institutionnellement les traits. La relecture de l’expérience après quelques années de pratique permettra de réécrire le texte si besoin.

Dans le souci d’orienter l’Eglise dans les temps actuels et pour demain, apparaissent dans notre Eglise diocésaine deux modalités de prise en charge paroissiale :

  • L’une concerne le plus grand nombre de paroisses et fait jouer la responsabilité d’un curé avec son EAP.
  • L’autre concerne un nombre plus restreint de paroisses et fait jouer la responsabilité d’un coordinateur d’EAP avec un prêtre modérateur.

C’est ainsi que l’Eglise diocésaine chemine cherchant toujours à répondre de son mieux à sa mission essentielle de signifier la présence et l’action du Christ dans notre monde, imagine de nouvelles organisations dans la fidélité à sa tradition et à l’ensemble de l’Eglise Catholique.

Que cette initiative redonne souffle et espérance.

Lucien FRUCHAUD, Evêque de St-Brienc et Tréguier

Can 517§2

Si, à cause de la pénurie de prêtres, l’Evêque diocésain croit devoir confier à un diacre ou à une autre personne non revêtue du caractère sacerdotal, ou encore à une communauté de personnes, une participation à l’exercice de la charge pastorale d’une paroisse, il constituera un prêtre qui, muni des pouvoirs et des facultés du curé, sera le modérateur de la charge pastorale.

Le cahier des charges d’une EAP 517§2 ne diffère pas sensiblement des EAP en fonction actuellement sur le diocèse. Il faudra toujours se référer au guide des EAP. Cependant le mode d’exercice change. D’une part, le curé résidant devient ici prêtre modérateur à distance. D’autre part, apparaît la figure nouvelle d’un « coordinateur d’EAP ».

L’EAP 517§2 reçoit une lettre de mission qui comprend une mention particulière

pour son coordinateur. Le prêtre modérateur reçoit une lettre de nomination.

L'EAP de pleumeur-Bodou (2 membres manquent) L’équipe d’animation paroisiale est constituée - de gauche à droite sur la photo - de Nicole Berruée (Ile Grande), Remy Colin (Trébeurden), Claude Favre (Trégastel), Laurent le Boulch, Noël Lefort (Trébeurden) et Pierre Terrien (Pleumeur-Bodou).

Manquent sur la photo Jean François Auréjac de Pleumeur-Bodou et un membre de Trégastel à nommer ainsi que l’Abbé Eugène Teurnier.

A - Le coordinateur d’EAP

Le coordinateur de l’EAP : Pierre Terrien
  • Il est immergé dans la vie paroissiale.
  • Choisi au sein de l’EAP ou appelé à l’extérieur, il est ou devient de fait membre de l’EAP.
  • Il est en relation régulière avec chacun des membres de l’EAP et le prêtre modérateur.
  • Il est chargé de constituer l’ordre du jour des rencontres de l’EAP en relation avec le prêtre modérateur.
  • Il convoque l’EAP.
  • Il veille à ce que l’EAP exerce et suive les décisions prises.
  • Il anime les réunions du Conseil paroissial pour les affaires économiques CPAE.
  • Il est désigné comme affectataire auprès des communes du territoire paroissial.
  • Des temps de partage entre coordinateurs seront proposés par le diocèse.

Critères d’appel :

  • reconnu par la communauté
  • ayant un sens ecclésial développé et une foi enracinée
  • habité par le questionnement du monde
  • formation FODAP ou équivalente fortement recommandée
  • capable de discernement
  • disponible

Appel :

  • Le coordinateur est appelé par le prêtre modérateur après consultation des membres de l’EAP.
  • Il est nommé pour 3 ans renouvelable une fois.
  • Un document annexe à la lettre de mission précisera les modalités pratiques de sa charge.
  • • Les frais de fonctionnement lui seront remboursés par la paroisse.

B - Le prêtre modérateur

  • Il exerce avec l’EAP la totalité de la charge pastorale dans ses trois fonctions (prophète, prêtre, roi annonce de la Parole, célébration, diaconie).
Laurent le Boulch le prêtre modérateur lors de son installation en l’église de Trébeurden en présence du Vicaire épiscopal
  • Il préside à la construction de l’Eglise en ce lieu.
  • Il authentifie le lien à l’Eglise diocésaine.
  • Il est souhaitable qu’il participe à chacune des réunions régulières de l’EAP.
  • Il est en relation régulière avec le coordinateur.
  • Aucune décision de l’EAP engageant les orientations pastorales de la paroisse ne sera prise sans l’accord du prêtre modérateur.
  • Même si différents prêtres ayant reçu délégation du modérateur peuvent célébrer les sacrements sur la paroisse, le prêtre modérateur, au titre de son ministère, aura le souci de présider régulièrement l’Eucharistie de la communauté.
  • Le prêtre modérateur veillera à être présent à certains événements de la vie paroissiale mettant en oeuvre les dimensions du service, de l’enseignement et du témoignage.
  • Des temps de partage entre prêtres modérateurs de même statut seront proposés par le diocèse.

Critères d’appel :

  • Etre pleinement en accord avec le ministère proposé qui suppose sens de l’accompagnement, du discernement, capacité à laisser faire en confiance et à rester pour une part en recul, disponibilité suffisante.

Laurent le Boulch est assisté en tant que prêtre, dans sa mission, de Laurent le Meilleur, Chilair Boncoeur et pour un an de Jacques Faye qui nous arrive du Sénégal.

C- Le diacre

Certaines paroisses bénéficient de la présence d’un diacre. Il n’est pas dans sa mission de porter la responsabilité d’une coordination pastorale. Il pourra conduire le service de la diaconie sur la paroisse.

La paroisse de Pleumeur Bodou a la chance d’avoir un diacre en la personne d’Hervé Bescond.

Version imprimable de cet article Version imprimable