Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 294 Image N° 224 Image N° 1366 Image N° 225
(1333)Restez joyeux, priez sans cesse 

remerciez Dieu en toutes circonstances
[D] 
(243)C est le Seigneur qui vous a appelé des ténèbres à son admirable lumière et vous êtes maintenant le peuple de Dieu.
[D] 
(233)Au pied de la croix, marie pleurait...
[D] 
(248)Entre Tes mains, je remets Seigneur mon esprit 

Entre Tes mains, je remets ma vie
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > Pardon de St Samson le 5 août 2012 (diaporama)

Pardon de St Samson le 5 août 2012 (diaporama)

Publié le dimanche 2 septembre 2012 , par Corentin Penn

La chapelle et l’homélie de Yann Talbot

Pardon de St Samson 2012

C’est toujours avec plaisir que l’on retrouve chaque année la belle chapelle de St Samson dans son cadre de verdure. La chaleur de la couleur des pierres, extraites du quartier, donne à cet édifice un caractère accueillant. L’environnement est aussi très sympathique avec la ferme voisine construite avec des pierres de la même couleur ainsi que la fontaine.

D’après les diverses dates relevées sur les fenêtres et contreforts, la chapelle fut bâtie entre 1575 et 1610. L’édifice, très élégant, laisse déceler l’influence de l’atelier morlaisien Beaumanoir dont les particularités sont le clocher mur et la tour accolée où se trouve l’escalier.
C’est par un historique de la vie de St Samson que le Père Yann Talbot, Président du pardon, très connu pour ses connaissances de la vie en Bretagne, commença la messe :
Gallois, Samson que son père destinait aux métiers des armes, devint en fait disciple de saint Iltut dans le Glamorgan. Ensuite il se fit moine puis devint abbé dans l’île de Caldey ; après un séjour en Irlande il se fixe en Cornouailles où il est sacré évêque par saint Dubrice ; il se rend alors en Armorique pour évangéliser la Bretagne où il établit sa résidence dans un monastère, à Dol, bien des siècles avant qu’il n’y eut un siège officiel.
À Dol de Bretagne, vers 565, saint Samson, abbé et évêque propagea dans la Domnonée, l’Évangile et la discipline monastique que l’abbé saint Iltud lui avait enseignés au pays de Galles.

Les 7 Saints fondateurs de la Bretagne
Les 7 Saints fondateurs de la Bretagne

"Saint Samson est l’un des sept évêques fondateurs de l’Église de Bretagne. Dol sera plus tard l’une des étapes du pèlerinage des Sept-Saints, le Tro-Breiz." - voir le tableau des 7 saints fondateurs de la Bretagne

La chapelle, bien fleurie, était pleine, nombreux fidèles de la région, mais aussi estivants appréciant le site et l’ambiance priante de la chapelle. Deux troupes de scouts en séjour au village Gaulois sont venus apporter leur joie et leur jeunesse par leurs chants et leurs guitares et ainsi ont aidé l’équipe liturgique qui avait prévu clarinette et piano pour l’animation. Messe joyeuse et priante - beau travail d’équipe.

L’homélie de Yann Talbot fut particulièrement intéressante car elle nous a interpelés sur nos envies exacerbées dans un monde toujours plus incitatif à la consommation et par ce que St Paul dans la lettre aux éphésiens appelle les désirs trompeurs

L‘homme est un être de désir. Ce sentiment puissant est indissociable de son énergie vitale. Mais tout désir ne conduit pas au bonheur et à la vie.

Le problème est de discerner et d’orienter les pulsions qui nous habitent : « quand je veux, comme je veux » est, hélas, érigé en principe de vie en liberté dans notre monde super médiatisé. On pourrait énumérer les 7 péchés capitaux comme points d’application d’un besoin particulier de maîtrise : l’orgueil, l’avarice, la luxure, la gourmandise, la colère et la paresse.

Sans doute nous essayons de combattre ces tendances. Mais le retour en arrière est grand, comme les hébreux de l’Exode qui, tenaillés par la faim étaient tentés par le reniement de l’aventure de liberté où ils étaient engagés.

Le message chrétien ne prône pas la disparition de tout désir. Mais il oriente et potentialise plutôt les attentes vers des objectifs qui permettent à l’être humain de se réaliser complètement dans sa vraie vocation d’homme épanoui dans sa relation avec Dieu et les autres.

Paul propose de se laisser guider par un « esprit nouveau ». L’homme nouveau selon l’Evangile n’est pas sans désir, mais il est libéré parce qu’il a « crucifié la chair (la faiblesse humaine) avec ses passions et ses convoitises ». Charité, joie, paix, patience, serviabilité, bonté, confiance dans les autres, douceur et maîtrise de soi deviennent alors le comportement espéré.

Mais ce cheminement nécessite de la force et donc de se nourrir. Non pas seulement de ce que propose la société de consommation et son exacerbation des désirs matériel, mais à travailler pour la nourriture qui se garde pour la vie éternelle.

Que proposons- nous en église pour répondre à cette attente humaine ? Nous nous mobilisons, de temps en temps certes, pour endiguer les famines endémiques. Mais le désir de rencontrer Dieu, d’espérer, d’aimer est présent en tout homme. Cela près de Nous, là où les biens matériels en abondance ne rassasient pas ceux et celles en qui se creuse une secrète et tenace faim de Dieu.

Nous chrétiens « gâtés » et parfois repus, n’avons-nous pas à creuser en nous aussi cette faim « du pain venu du ciel » ?

Alors nous aussi, fortifiés par ce pain, nous pourrons aussi faire comme le demandait Jésus : « Donnez-leur vous-même manger » car nous n’aurons plus jamais peur d’en manquer.

Quelques photos du pardon de St Samson.


Les 7 Saints fondateurs de la Bretagne

info portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable