Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 240 Image N° 262 Image N° 475 Image N° 279
(218)Tu es grand Seigneur 

Eternellement
[D] 
(467)La foi, une source qui n en finit pas de couler
[D] 
(275)Tu rebâtiras les ruines anciennes.
[D] 
(281)L homme, pélerin d un voyage intérieur.
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > Pâques 2006 - Christ est ressuscité - Sylvie et Valentin ont été (...)

Pâques 2006 - Christ est ressuscité - Sylvie et Valentin ont été baptisés.

Publié le lundi 17 avril 2006, mis a jour le jeudi 13 juillet 2006 , par Corentin Penn

Laurent le Boulch baptise Sylvie

Ecoutant le message Pascal de Benoît XVI, une phrase m’a frappé par sa force extraordinaire :

Grace au baptême qui nous incorpore à lui, la résurrection du Christ est devenue notre résurrection.

Belle fête de Pâques qui a vu 2700 catéchumènes baptisés en France. Notre communauté paroissiale a été fière d’accueillir Sylvie lors de de son baptême à la veillée Pascale à Trébeurden. Valentin lui, a été baptisé lors de la messe du jour de Pâques à Pleumeur-Bodou. Oui Pâques 2006, le plein d’espérance renouvelée.

Vous trouverez ci après le témoignage de L’équipe d’accompagnement de Sylvie, suivi d’un entretien avec elle.

Le responsable de publication


l’équipe d’accompagnement de Sylvie vous en parle

Brigitte Le Garlantézec,

Jean-Paul et David Guennec,

Edith Bercis,

Mélanie Stoll,

Claude Fabre,

Cécile et Rémi Peschet,

Monique et Jean-Yves Moisan,

Olivier Gravouille.

Veillée Pascale à Trébeurden

Les clochettes des enfants tintinnabulaient joyeusement, quand l’assemblée a entonné « Christ est ressuscité, Alléluia ». Il y avait beaucoup de joie ce samedi à Trébeurden pour fêter la Résurrection. Même si la pluie grincheuse voulait empêcher dehors la vigueur du feu du pascal, cette flamme que tous se sont communiqués dans l’église, comme une vague de lumière. Nous étions tous là à l’appel du Créateur tout puissant, Celui qui a sorti son peuple de l’esclavage le guidant par son feu, Celui qui veut mettre en nos poitrines un cœur de chair en lieu d’un cœur de pierre : c’est que les lectures nous ont redit. C’est Pâques, le passage, le changement, la Résurrection. Passage où la mort vaincue laisse la place à la Vie, formidable événement que les trois femmes, premiers témoins, n’ont pu croire tant elles en étaient effrayées !

C’est ce que nous rappelle Laurent Le Boulc’h dans son homélie. "Pâques est le plus extraordinaire des retournements qu’il ait été donné aux hommes de connaître. Et nous voici, appelés à retourner nos vies. Apprendre à renverser sa vie. Comme on inverse un tapis et qu’on découvre alors la multitude des fils et des nœuds qui l’ont tramé. Car il y a les apparences et la profondeur, la surface et l’en dessous.

Il a fallu du temps pour que Sylvie, à son tour, retourne sa vie. Et qu’elle découvre elle aussi le vrai sens de sa vie et la trame de sa vie dans l’Evangile de Jésus mort et Ressuscité.« Et c’était la joie ce soir là d’accueillir Sylvie dans notre communauté, par son baptême. Entourée de son époux, de son fils, de son parrain, de sa marraine, de sa famille, de ceux qui l’ont accompagnée sur son chemin de préparation, elle est entrée dans une nouvelle vie. Nous avons même convoqué l’assemblée des saints, par un cortège de bannières, à la soutenir, à nous soutenir. Et pour la conforter, l’Esprit de Pentecôte, celui de la force et de la conviction, lui a été apporté. Et enfin, elle a pour la première fois participé au repas pascal, celui de l’Eucharistie, comme membre à part entière de la communauté. »Il y a plus de joie pour un seul ...« Merci Sylvie pour ce que tu nous apportes. Quand tu proclames, haut et fort : » Je crois« , alors, nous les »vieux croyants« , nous ne pouvons répéter »nous croyons« qu’en empruntant de ta conviction, qu’en nous demandant »l’appel du Ressuscité, la nécessité du retournement, qu’est-ce que j’en fait, moi ?" Vous êtes, vous tous les nouveaux baptisés, un aiguillon pour nos communautés, bouleversant nos convictions pleines d’habitudes, nous invitant à une nouvelle vie au delà de nos lassitudes, à une nouvelle jeunesse réchauffée au feu pascal.

Alors que sonnent les clochettes des enfants ! Alors que nos « alléluia » retentissent dans la nuit !

la prière sur l’eau - versée par David
La confirmation - l’imposition des mains
la confirmation - L’onction du St Chrême

Témoignage de Sylvie à l’occasion de son baptème

Depuis quand es-tu en recherche ?

Dans sa lettre en retour de ma demande de baptême, notre évêque, le Père Fruchaud m’ écrit : « Quel beau chemin dans la foi vous avez parcouru, laissant l’Esprit de Dieu agir en vous, ne lui faisant pas obstacle. » C’est vrai que depuis longtemps quelque chose me pousse, m’interroge. C’est l’impression d’être habitée, poussée vers Dieu. Dans l’enfance, j’ai été initiée à la religion par mon entourage familial, mes fréquentations (j’ai fait partie des clubs Fripounet). C’est pour cela que le langage de l’Eglise ne me surprend pas. Mais il faut le courage d’affronter cette question importante. Il faut être disposé à faire le pas. Ce ne peut être que dans une période de calme, de sérénité.

Qu’est-ce qui déclenché ta démarche ?

C’est la confirmation de David, mon fils. J’ai osé en parler avec Laurent Le Meilleur, en confiance. Et ceci malgré une certaine appréhension, parce que j’allais être exposée aux autres.

Comment vois-tu la communauté des chrétiens ?

J’ai d’abord été frappée par la disponibilité des membres de l’équipe qui m’a accompagnée depuis 18 mois. J’ai découvert que la communauté chrétienne, c’est une grande famille. Ce qui est extraordinaire, c’est que des gens si différents se retrouvent et parlent ensemble. On arrive à vivre des moments très forts. Pour moi, l’amour de Dieu est là, dans le partage de moments forts entre des personnes très différentes.

Mais quels sentiments de l’ensemble des chrétiens ?

Ma démarche de future baptisée et ma foi m’empêchent de porter un jugement sur les chrétiens et sur les hommes en général. Je préfère rester positive et je laisse Jésus juger les hommes.

Qu’attends-tu de la communauté de Pleumeur-Bodou ?

Je voudrais d’abord réfléchir sur ce que je viens de vivre, l’assumer, l’assimiler. Après, si je peux aider, m’intégrer dans une équipe, être utile et témoigner, pourquoi pas ?

Qu’ajouterais-tu à ceci ?

Si des personnes craignent de sauter le pas, ont peur de se mettre à nu pour une telle démarche, qu’elles soient sures qu’elles trouveront des gens qui les aideront et les entoureront. Qu’elles n’aient pas peur.


La signature du registre
Version imprimable de cet article Version imprimable