Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 475 Image N° 268 Image N° 474 Image N° 278
(239)Là où se trouve la haine, Que nous apportions l Amour...
[D] 
(463)Qu advienne la paix dans tes murs, que soient paisibles tes palais.
[D] 
(259)La terre est remplie de ta richesse.
[D] 
(260)L homme de foi est comme un arbre au bord d un cours d eau.
[D] 

Accueil > Editos > Marie

Marie

Publié le dimanche 3 mai 2009 , par Corentin Penn

Marie

Il est difficile de parler de Marie avec nos mots humains sans tomber dans des lieux communs tant elle échappe à notre ordinaire tout en y participant. Alors laissons-nous surprendre par ce que nous vivons du mystère de sa présence en nos vies.

Le printemps est là, surgissement de vie nouvelle, cette année encore bien plus beau que tout ce que je pouvais en attendre, en imaginer. Et les couleurs, les formes, les parfums éclatent, nous laissant confondus, émerveillés en « ce jardin de paradis ».

Surprise ! le réel dans sa beauté dépasse ce que nous pouvons en rêver car ce n’est plus la pensée seule mais tout l’être qui le vit . ( est-ce le privilège de l’âge de s’émerveiller devant tout le créé ?).

Et c’est ainsi que Marie nous rejoint bien au-delà de tout ce qu’on peut en dire en imaginer . Certes Marie de l’Annonciation, Marie de la Visitation et du Magnificat, Marie de Cana, Marie de la Croix et de la Résurrection, Marie du don total de son Fils Jésus qui sauve, Marie aussi d’ici et de maintenant .

De tout temps, à la prière incessante et suppliante des mères et grand-mères, à travers le chapelet, elle nous rejoint, nous accompagne dans tous nos chemins d’humanité de cet amour continué de la terre et du ciel. Peut-être nous faut-il apprendre à lire, à relier entre eux les différents moments de nos vies pour voir comment à travers les évènements, nous pouvons voir les traces de son agir en nos vies. Elle est là invisible et secrète tissant ce fil d’amour qui nous relie les uns aux autres, tout comme une mère de la terre le fait aussi entre ses enfants les reliant entre eux presque à leur insu. Elle nous invite à nous la transmettre dans les petites choses de la vie quotidienne.

Oui, la prière continuelle à Marie dans le chapelet paraît « ringarde » à beaucoup tant elle répète inlassablement les mêmes mots ( mais l’amoureux ne répète-t-il pas ainsi le nom de l’aimée ?). Sans doute faut-il expérimenter cette prière pour en vivre les bienfaits dans ce bercement de tendresse et de consolation dont notre humanité a aussi tant besoin. C’est une remise confiante de nous-mêmes, un abandon entre les mains de celle dont nous sommes assurés, qu’elle prend le relais de notre prière à chaque fois que nous disons « Sainte Marie mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs ».

La répétition du nom de Marie, de Jésus, de notre Père et de l’Esprit Saint les rendent présents et agissants en nous ; en les invoquant, nous aussi, nous nous rendons présents à eux. Sans oublier bien sûr Saint Joseph et tous les autres saints qui ne cessent d’intercéder pour nous.

Avec toute cette armée céleste non seulement, nous n’avons rien à craindre mais nous pouvons nous réjouir.

En ce mois de mai, Jésus réactualise pour nous cette parole : « Voici ta Mère », nous invitant à la prendre dans la maison de notre cœur où inlassablement, efficacement, elle nous donne Jésus, son Seigneur, son Dieu, notre Dieu .

Je vous salue Marie

Avec mon cœur d’enfant

Tout rempli d’espérance

Avec ce qui me fit

Mais aussi me défit

Je vous salue Marie.

Avec mon cœur brûlant

De tant vouloir aimer

Avec mon cœur souffrant

D’être souvent blessé

Je vous salue Marie.

Avec mon cœur confiant

De se savoir aimé

De tout mon cœur aimant

Pourtant si limité

Je vous salue Marie.

Revêtez-moi de l’innocence

Ce manteau virginal de ma naissance

Revêtez-moi de vous Marie.

Denise Marie Guéguen

Version imprimable de cet article Version imprimable