Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 249 Image N° 253 Image N° 268 Image N° 276
(218)Tu es grand Seigneur 

Eternellement
[D] 
(471)Sans les autres, l individu ne peut pas être lui et devenir le sujet de sa propre vie
[D] 
(275)Tu rebâtiras les ruines anciennes.
[D] 
(461)Tout est à tous, mais vous êtes du Christ et le Christ est à Dieu
[D] 

Accueil > Moments forts > Témoignages > Les jeudis de carême 2014

Les jeudis de carême 2014

Publié le dimanche 13 avril 2014, mis a jour le jeudi 28 janvier 2016 , par Jean-Marc

Les jeudi de Carême autour de “La joie de l’évangile”

Pendant ce Carême, une bonne vingtaine de personnes s’est retrouvée, fidèlement, au cours de trois soirées, pour découvrir ensemble l’exhortation apostolique de notre pape François “La joie de l’évangile”.

Nous avions choisi l’introduction et les 4 premiers chapitres.
Dans cette Exhortation, le pape François s’adresse aux fidèles chrétiens, pour les inviter à une nouvelle étape évangélisatrice marquée par la joie de la rencontre avec Jésus et il indique des voies pour la marche de l’Église dans les prochaines années. Il invite chaque chrétien à renouveler sa rencontre personnelle avec Jésus Christ ou, au moins, à prendre la décision de se laisser rencontrer par lui.

  • Le premier chapitre parle de l’orientation missionnaire de toute l’Eglise ; il invite à une conversion à partir du cœur de l’Evangile et à une « sortie » hors les murs.
  • Le second nous met face aux défis du monde actuel ; il s’adresse spécialement aux agents pastoraux.
  • Le troisième rappelle que l’annonce de l’Evangile est le fait du Peuple de Dieu tout entier.
  • Le quatrième, parle de la « dimension sociale » de l’évangélisation, avec un long développement sur la place des pauvres, et un autre sur la place du dialogue.

Après ces trois rencontres, plusieurs constats simples me viennent à l’esprit.

  • Vive le manque ! il fait naître le désire ! En effet, trois soirées ne permettaient pas de tout lire. Nous avons vécu la frustration de ne pas aborder tous les chapitres. Et dans ces 4 premiers chapitres, nous aurions bien aimé approfondir certains points, dialoguer encore plus. Ne serait-ce pas là une belle expérience de Carême ? En effet cette privation a débouché sur du positif :
    • Nous avons vécu l’émerveillement devant ce renouveau que nous propose le pape François. Quelle joie d’être invités à ne pas nous laisser enfermer dans l’institution, mais à nous recentrer sur le Christ, à sortir dans le monde en allant aux périphéries et en premier lieu vers les pauvres : ce sont eux qui vont nous évangéliser. Nous l’avions oublié !!!
    • Cette lecture partagée nous a donné du goût : le goût de la Bonne Nouvelle, le goût de l’ouverture à l’Esprit, le goût de la prise de risque, le goût de la joie, celle de l’Evangile .
    • Plus simplement encore, ces rencontres nous ont donné l’envie de lire ce texte passionnant entièrement. Pour vous qui ne l’avez pas lu, soyez rassurés : ce texte est facile à lire. Il n’y a pas de gros mots théologiques ! Alors précipitez-vous, achetez-le, empruntez-le ou volez-le mais lisez-le  !
  • Ce temps partagé a été l’occasion d’une prise de conscience. Il se passe déjà beaucoup de belles choses dans la paroisse et hors d’elle, mais en lien avec elle, à travers l’engagement d’hommes et de femmes chrétiens au service de notre monde, soit à titre individuel, soit au travers d’associations, catholiques ou non. « La joie de l’Evangile » nous invite à continuer et peut-être même à changer notre manière de vivre l’Evangile !
  • Ces rencontres ont permis aussi d’entendre un besoin, celui de faire vivre notre communauté unie autour de son pasteur (et non pas chacun dans son coin). Pour cela, et en plus de la messe du dimanche, il y a le désir de se donner des lieux pour partager la lecture d’un texte comme cette exhortation (comment lui donner une suite ?), vivre des rencontres de quartiers autour de l’évangile ou de la prière commune, trouver des lieux de dialogue et de ressourcement comme le proposent déjà nos dimanche en chemin, mettre en route, à plusieurs, un nouveau service des plus pauvres.

En découvrant ce texte et en regardant les fruits qu’il donne déjà, je me dis que l’Esprit Saint est vraiment à l’œuvre. Alléluia !
« 1- La joie de l’Évangile remplit le cœur et toute la vie de ceux qui rencontrent Jésus. »1
Amen !

Hervé Bescond.

info portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable