Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 223 Image N° 265 Image N° 474 Image N° 236
(236)Il y eut un soir, il y eut un matin... Ce fut le premier jour
[D] 
(241)Si tu passes à travers les eaux, je serai avec toi, à travers les fleuves, ils ne te submergeront pas. 

Si tu marches au milieu du feu, tu ne seras pas brûlé et la flamme ne te calcinera plus en plein milieu
[D] 
(263)Observez les fleurs des champs, regardez comment elles poussent ! Elles ne filent pas et elles ne tissent pas. 

Pourtant, je vous le dis : même Salomon, avec toute sa richesse, n a jamais eu de vêtements aussi beaux qu une seule de ces fleurs.
[D] 
(231)Pour le Seigneur, un jour est comme 1 000 ans, et 1 000 ans sont comme un jour.
[D] 

Accueil > Partager et prier > Prières proposées par la paroisse > Le rôle de l’Homme - Méditation de Stan Rougier

Le rôle de l’Homme - Méditation de Stan Rougier

Publié le dimanche 3 juin 2007 , par Corentin Penn

MÉDITATION

Extraits de « La Parole est à la Tendresse de Stan ROUGIER Ed Salvador p. 136/137

Dieu est devenu homme pour nous apprendre ce qu’est un homme. Entre le trop plein de tendresse qu’est Dieu et le « trop vide » qu’est l’humanité, il faut des relais...

Le but de l’existence terrestre est d’apprendre à devenir des relais. Ce que fut Luther King, Mère Térésa, il faut que chacun de nous le devienne pour ses proches.... Aucune providence ne peut nous décharger de notre raison d’être, nous dispenser d’apprendre à aimer...

C’est parce que le monde est un chaos qu’il est aussi un chantier, c’est parce qu’il est une jungle que la fraternité y prend le goût de l’aventure.

A cet envers du monde l’absence de générosité fait mourir

il y a un endroit sa présence fait vivre

Nous voudrions un monde achevé où l’homme n’ait plus rien à inventer, plus rien à créer. Nous voudrions un monde où Dieu construise des barrages pour empêcher les inondations, fabrique des vaccins pour empêcher les malformations du nouveau né, prenne le volant de celui qui est ivre. Nous voudrions un monde où Dieu prenne de force les mille milliards par an que les hommes consacrent chaque année à leur budget militaire et en affecte de force à leur budget de développement une partie, celle qui suffirait à venir à bout de toutes les détresses matérielles. Si Dieu avait créé un tel monde, ce que nous appelons « homme » n’existerait plus.

« Etre homme c’est être responsable »

Nous aurions rêvé d’un dieu qui protège sa créature contre le désespoir, contre l’horreur, contre la honte, contre l’absurde, Mais Dieu ne peut pas aimer d’un amour qui limite l’amour Il ne peut pas priver l’homme de sa solidarité pour l’homme

La Bible nous présente la lutte contre ces malheurs comme le chemin de notre libération :

Si tu romps les chaînes injustes,

Si tu délies les liens du joug,

Si tu libères les opprimés,

Si tu brises tous les jougs,

Si tu partages ton pain avec l’affamé,

Si tu loges le sans abri,

Si tu revêts celui qui est nu,

Si tu ne te dérobes pas aux besoins de tes semblables

Alors la lumière brillera comme l’aurore, Alors ta blessure sera vite cicatrisée,

Si tu exclus de chez toi le joug,

• Si tu relèves l’humilié

Alors ta lumière se lèvera dans les ténèbres... (Isaïe 58,6)

Version imprimable de cet article Version imprimable