Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 560 Image N° 533 Image N° 1335 Image N° 292
(245)Comme l argile dans la main du potier qui la façonne selon son bon plaisir, ainsi les hommes dans la main de leur créateur.
[D] 
(221)L Éternel combattra pour vous ; 

et vous, gardez le silence.
[D] 
(247)La foi est un long fleuve qui traverse les siècles.
[D] 
(240)Sois bon pour qui est bon, Seigneur.
[D] 

Accueil > Editos > Le Père Laurent le Boulch, prêtre modérateur de la paroisse, nous fixe un (...)

Le Père Laurent le Boulch, prêtre modérateur de la paroisse, nous fixe un cap.

Publié le mercredi 14 septembre 2005, mis a jour le samedi 8 juillet 2006 , par remi

Amis des relais de Trébeurden, Ile grande, Trégastel et Pleumeur-Bodou, me voici nommé par notre évêque, prêtre modérateur de votre paroisse. J’accompagnerai l’Equipe d’Animation Pastorale (EAP) et son coordinateur, Pierre Terrien dans sa mission. C’est là une nouvelle manière de prendre en charge la responsabilité d’une paroisse dans notre diocèse.

Vous connaissez la mer mieux que moi et ce n’est pas moi qui vais prétendre vous apprendre à naviguer. J’aime ce proverbe de Sénèque : « Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va ». Je crois qu’être prêtre avec vous, pourra ressembler à cela. Vous aider à choisir un cap. Le choisir et le tenir.

Personnellement j’ai la conviction qu’il s’agira de le choisir avec l’Evangile et en communion avec l’Eglise du diocèse. Dans les semaines qui viennent l’Equipe d’animation pastorale vous proposera des chantiers à mettre en œuvre en priorité.

L’équipe des prêtres de la paroisse de Lannion continuera d’assurer la présence sacramentelle sur la paroisse de Pleumeur-Bodou.

Voilà déjà 17 ans que j’ai été ordonné prêtre pour le diocèse de Saint Brieuc et Tréguier. Et depuis je partage cette impression que beaucoup connaissent que le temps décidément passe bien vite. D’autant plus que la vie qu’on mène est passionnément riche de découvertes et de rencontres.

Il se trouve que le père évêque m’a toujours confié des missions qui appellent à l’imagination et à la créativité. Mon tempérament porte sans doute à cela.

C’est ainsi que, vicaire à la cathédrale, j’ai eu la joie de lancer la mission étudiante sur St Brieuc avant de gagner Paris pour suivre des études de théologie à l’Institut Catholique durant 2 années. Dès mon retour, je suis surpris de recevoir l’appel à devenir vicaire épiscopal en charge de la pastorale des jeunes. Je suis jeune dans le métier et ce n’est pas sans inquiétude que je rejoins Saint Brieuc. Un vrai défi, une certaine dose d’inconscience aussi. Impossible d’énumérer ici tout ce que j’y ai reçu. Il y a les grands rendez vous : Déclic, Pélé ados, JMJ... et l’accompagnement au quotidien des mouvements, des services et des paroisses. J’y ai acquis la conviction que dans une société qui, quoiqu’elle dise, se méfie de sa jeunesse, l’Eglise peut et se doit d’être un lieu de confiance exigeante en la jeunesse. Parallèlement, je reçois la mission d’accompagner le groupe naissant des animateurs laïcs en pastorale ce qui m’obligera à tenter d’en clarifier les statuts dans l’Eglise.

La pastorale des jeunes cela brûle et cela use aussi. En 2002, tout en demeurant vicaire épiscopal me voici nommé accompagnateur de l’enseignement catholique, délégué à la communication (site internet, rcf, vie diocésaine) et responsable dans le service de formation permanente de l’initiation. Ici aussi il y a beaucoup à inventer, ce qui n’est pas pour me déplaire. Et puis, cela traduit bien sans doute le goût que j’ai à cheminer avec les gens en recherche et la passion de communiquer dans des mots d’aujourd’hui l’Evangile du Christ.

Toutes ces années m’auront donné la chance d’être associé étroitement à l’élaboration des orientations du diocèse (aménagement pastoral, eucharistie dimanche...). Je rends grâce d’avoir trouvé auprès du Père Fruchaud et dans l’équipe épiscopale, un climat de confiance réciproque, de liberté de parole et d’audace dans les décisions qui aura contribué, je l’espère, à donner du souffle à notre Eglise.

C’est habité par tout cela que maintenant je m’apprête à vous rejoindre dans le magnifique pays du Trégor. Pays que j’ai eu la chance de connaître un peu en 1984 en tant que responsable pour un an de l’aumônerie de l’enseignement public de Lannion.

Amis des relais de Trébeurden, Ile grande, Trégastel et Pleumeur-Bodou, me voici nommé par notre évêque non pas curé de votre paroisse comme à Lannion mais prêtre modérateur. J’accompagnerai l’Equipe d’Animation Pastorale et son coordinateur, Pierre Terrien dans sa mission. Je les remercie vivement pour tout ce qu’ils ont déjà accompli. C’est là une nouvelle manière de prendre en charge la responsabilité d’une paroisse dans notre diocèse. Nous serons en quelques sortes ici des pionniers. L’esprit marin ne porte-t-il pas à l’aventure ?

« Il n’y a pas de vent favorable pour celui qui ne sait pas où il va », disait Sénèque. Etre prêtre avec vous pourra ressembler à cela : vous aider à choisir un cap. Le choisir et le tenir. Et qu’avance alors l’Evangile !

A très bientôt.

Laurent Le Boulc’h


Identité

L’abbé Laurent le Boulc’h est né à Loudéac en 1960

Etudes au séminaire de Vannes

Ordonné prêtre en 1988

3 ans vicaire à Saint Brieuc chargé des jeunes.

2 ans d’études théologiques à la catho de Paris.

9 ans vicaire épiscopal du Père Fruchaud en charge surtout de coordonner et d’impulser la pastorale des jeunes sur le diocèse.

Délégué à la formation au ministère des prêtres. Relation avec les animateurs en pastorale.

3 ans vicaire épiscopal, accompagnateur de l’enseignement catholique, délégué à l’information (communication), coordinateur de la catéchèse d’initiation des adultes.

Version imprimable de cet article Version imprimable