Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 223 Image N° 1345 Image N° 250 Image N° 241
(277)Nul n est trop loin pour Dieu.
[D] 
(221)L Éternel combattra pour vous ; 

et vous, gardez le silence.
[D] 
(278)Que le Seigneur se réjouisse de ses oeuvres.
[D] 
(256)Tu es Pierre, et sur cette pierre, je construirai mon Église, et la puissance de la mort ne pourra rien contre elle.
[D] 

Accueil > Editos > L’heure du combat est venue !

L’heure du combat est venue !

Publié le vendredi 28 février 2014 , par Robert Gautheret

L’heure du combat est venue !

Dans quelques jours, nous commencerons le temps du Carême. C’est un temps de combat spirituel qui durera quarante jours. Le Christ Jésus, avant de commencer sa vie publique, s’est retiré au désert, éloigné de tout contact humain, ou il passa quarante jours et quarante nuits dans la prière et le jeûne afin de lutter contre les forces du mal qui tentaient de le détourner de sa mission.
Le chrétien lui aussi, à la suite de son maître, est secoué dans sa foi et sa vitalité spirituelle. Mener un combat de quarante jours avec le Christ, pour tout chrétien aujourd’hui signifie qu’il faut se préparer à communier au mystère de Pâques qui est le cœur de notre foi : la mort et la résurrection de notre Seigneur Jésus Christ.
Le temps de Carême est un temps de jeûne, de prière et d’aumône comme nous l’entendrons au premier jour à la célébration des Cendres. C’est aussi un temps d’entraînement en vue d’affronter et de vaincre les difficultés liées à nos devoirs de chrétiens. Au cours de ce temps, l’Église nous propose des passages bibliques relatifs à ce combat spirituel : la conversion du cœur qui n’est rien d’autre que de s’ouvrir à l’amour de Dieu. « Au nom du Christ, nous vous le demandons, laissez-vous réconcilier avec Dieu » (2 co, 20). Relatifs aux exigences de la vie chrétienne : « celui qui veut marcher derrière moi, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive » (Lc 9,23). Relatif au baptême : « va te laver dans la piscine de Siloé » (Jn 9,7…) relatifs aux complots des méchants contre le juste : « Attirons le juste dans un piège, car il nous contrarie… » ( Sg 2, 12) Relatif à la trahison de Judas : « Judas Iscariote alla trouver les chefs des prêtres et leur dit : ‘Que voulez-vous me donner, si je vous le livre ?’ » (Mt, 26, 14). Relatif à la Passion du Christ : « Mon âme est triste à en mourir. Demeurez ici et veillez avec moi ».

Tout ceci est rythmé par le chant du serviteur souffrant comme par exemple : « Sauve-moi mon Dieu, dans ton amour, en tes mains je remets mon esprit ; tu me rachètes, Seigneur, Dieu de vérité. J’entends les calomnies de la foule : de tous côtés c’est l’épouvante. Ils ont tenu conseil contre moi, ils s’accordent pour m’ôter la vie. – Moi je suis sûr de toi Seigneur, je dis : tu es mon Dieu, mes jours sont dans ta main, délivre-moi des mains hostiles qui s’acharnent » (Ps 30, 5)

Vivre le Carême pour nous aujourd’hui, c’est inciter et traduire nos efforts et nos privations par des actes concrets, qui aboutiront à un don aux pauvres sous forme d’aide ou d’action charitable. Il s’agit aussi de vivifier cet effort dans la prière, la lecture de la parole de Dieu, la purification de l’âme à travers le sacrement de réconciliation…

Bon temps de carême à chacun et à tous.

P. Edgard DAHOU

Version imprimable de cet article Version imprimable