Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 259 Image N° 253 Image N° 476 Image N° 273
(271)Tout aspire à retourner en haut
[D] 
(245)Comme l argile dans la main du potier qui la façonne selon son bon plaisir, ainsi les hommes dans la main de leur créateur.
[D] 
(1339)L éternel a fait pour nous de grandes choses ; 

Nous sommes dans la joie
[D] 
(460)Un coeur sans amour est comme une rivière qui n a plus d eau pour abreuver ses rives
[D] 

Accueil > Editos > L’éditorial de Laurent le Boulch - Un autre jour

L’éditorial de Laurent le Boulch - Un autre jour

Publié le vendredi 21 mars 2008 , par Corentin Penn

Un autre jour

Nos vies se déroulent et se construisent dans l’enchaînement des jours. La plupart du temps, les événements ordinaires s’emboîtent les uns dans les autres dans le train train du quotidien.

Mais il arrive aussi que certains jours ne soient pas comme les autres jours. Avec eux la répétition des jours s’arrête. Ces jours là, un événement nous a bouleversé. Cet événement peut être heureux ou malheureux. C’est une naissance ou un deuil, un coup de foudre, une maladie, le sentiment d’être passé tout prêt de la mort, une rupture ou un appel reçu... Il s’est passé là du nouveau et c’est comme une grande interrogation, une brèche dans le quotidien et une ouverture soudaine à ce qu’on n’avait pas imaginé.

Le plus souvent ces moments là nous conduisent à relire notre histoire et à en rechercher le sens. Ils nous appellent aussi à nous orienter différemment ou à nous décider à vivre plus profondément.

Quand on relit les évangiles on réalise à quel point la rencontre du Christ a été pour ceux qui l’ont accueilli un événement de ce genre. Grâce à lui, pour Pierre, Jacques et Jean, pour la samaritaine ou l’aveuglé né, le train train du quotidien s’est interrompu. La vie a pris un sens nouveau. Plus qu’aucun autre, Jésus avait cette capacité extraordinaire de créer des jours qui ne ressemblaient plus tout à fait aux autres jours. Il ouvrait aux hommes disponibles de nouvelles manières de vivre.

Mais voici qu’un jour surpasse tous les autres dans sa capacité à faire surgir du neuf. Avec lui un formidable bouleversement, une ouverture inouïe à la vie se font jour. Il n’y a pas de jour plus nouveau que celui de Pâques !

Jésus apparaît ressuscité au milieu de ses amis. Face à lui, les disciples bien sûr sont secoués de toutes parts. Ils avaient repris le train train de la vie mais ils sont à nouveau saisis par la rencontre du Christ et cette fois d’une manière encore plus profonde, Avec l’événement de Pâques c’est un nouvel horizon qui s’ouvre sur ce qui était jusque là resté fermé à leurs yeux. Les disciples réalisent en Jésus Ressuscité la portée de l’existence des hommes appelée à entrer par delà la mort dans l’éternité de Dieu. Les disciples découvrent aussi le sens de leur vie : consacrer leurs jours à faire advenir le règne de l’amour puissant de Dieu en eux et autour d’eux ; comme Jésus, grâce à l’Esprit de Dieu, ouvrir aux hommes un jour nouveau dans l’amour reçu de Dieu. Ce sera désormais leur vocation.

Ce sera aussi la nôtre, nous qui, à leur suite, reconnaissons en Jésus mort et ressuscité celui qui nous ouvre au jour nouveau.

P. Laurent Le Boulc’h

Version imprimable de cet article Version imprimable