Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 279 Image N° 466 Image N° 2580 Image N° 294
(267)L homme dépasse l homme et sa trajectoire dépasse celle du visible.
[D] 
(224)Venez à l écart dans un endroit désert et reposez-vous un peu.
[D] 
(283)L émerveillement se cultive dans l intériorité du Christ
[D] 
(259)La terre est remplie de ta richesse.
[D] 

Accueil > Editos > L’Eglise de Pentecôte

L’Eglise de Pentecôte

Publié le mercredi 1er mai 2013 , par Robert Gautheret

L’Eglise de Pentecôte

Le chapitre 11 du Livre de la Genèse raconte le célèbre mythe de Babel. Des hommes y décident de bâtir une tour, haute à toucher le ciel, qui contiendrait la population entière, et dans laquelle tous parleraient la même langue. Mais Dieu, pris de fureur, détruit Babel. Il brise la forteresse. Il disperse les hommes. Il brouille leurs langages. Fin apparent du rêve de Babel.

Le chapitre 2 du Livre des Actes nous raconte l’événement de Pentecôte : des disciples apeurés sont soudain projetés au dehors de leur lieu commun. Ils rejoignent les foules dans les rues et les places de Jérusalem, et parlent dans une extraordinaire diversité de langues au point que chacun s’émerveille de les entendre dans sa langue maternelle.

De Babel à Pentecôte, la communion a changé de sens ! A Pentecôte, Dieu réalise le rêve de communion des hommes de Babel, mais il n’en prend plus le même chemin.

Car la communion des hommes dans le Christ ne se fait plus au prix de l’effacement de leurs différences. Au contraire, l’Eglise de Pentecôte célèbre la multitude des cultures dans l’unique foi. Et nous sommes, nous aussi, par la grâce de l’Esprit Saint, appelés à témoigner d’une joyeuse diversité de nos âges, sensibilités, milieux, dans l’unité de la foi.

La communion de l’Esprit n’est plus un enfermement dans une forteresse. L’Esprit ne conduit pas les hommes à se replier sur eux-mêmes, au contraire, il les projette au dehors. Il est l’anti secte de l’Eglise. Et nous sommes, par lui, appelés à entrer en relation avec nos frères et sœurs qui ne partagent pas nos convictions et devenir parmi eux des témoins de l’Evangile.

La communion de Pentecôte n’est plus une élévation par la force des poignets, une fraternité à marche forcée. Elle est un don reçu de Dieu, le Saint Esprit qui descend sur chaque disciple, telle une langue de feu. Et nous sommes appelés à vivre, non pas tendus vers Dieu comme un idéal inaccessible, mais bien plutôt à nous laisser rejoindre par ce Dieu qui ne cesse de descendre vers nous pour nous élever.

La tentation de Babel fascine encore notre humanité l’entrainant parfois à rêver d’égalité sans différences, de cohésion de groupe sans ouverture aux autres, d’élévation de soi sans accueil de Dieu. L’Eglise de Pentecôte est appelée à vivre en témoin prophétique de l’unité dans la diversité, de l’ouverture bienveillante au monde et de la réception évangélique de l’Amour qu’est Dieu. Cette vie dans l’Esprit Saint, nos communautés paroissiales la célébreront aux jours de Pentecôte et de la confirmation. Que cet élan de l’Esprit donné, sous l’impulsion du pape François, soit aussi le nôtre.

P. Laurent Le Boulc’h

Version imprimable de cet article Version imprimable