Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 1366 Image N° 275 Image N° 259 Image N° 1333
(292)Je prends les ailes de l aurore, je me loge au plus loin de la mer ; même là, ta main me conduit.
[D] 
(280)Il me mène vers des eaux tranquilles.
[D] 
(251)Laisse ta lampe allumée 

Laisse ton coeur ouvert
[D] 
(289)Au soleil de nos rencontres 

L espérance est en chemin 

L aventure est notre route 

Et l amitié notre pain
[D] 

Accueil > Editos > Joyeuse Toussaint !

Joyeuse Toussaint !

Publié le jeudi 1er novembre 2012 , par Robert Gautheret

Joyeuse Toussaint !

Depuis longtemps, en Bretagne, la fête de la Toussaint s’est revêtue de deuil. Les couleurs de l’automne, notre attirance culturelle pour le culte des morts, la commémoration de tous les fidèles défunts le lendemain, tout cela a rapproché la fête de la Toussaint des cimetières. Nous avons prêté le plus souvent aux saints et saintes de chez nous un air un peu triste, enténébré par l’esprit de sacrifice et le poids sur eux de la peine des hommes. Les représentations de saints souriants n’encombrent pas nos églises et nos chapelles.

Or, « un saint triste est un triste saint », selon l’adage prêté à saint François de Sales. Lorsque nous lisons la vie des saints, l’humour et la joie apparaissent très souvent. Certes, il y a dans leur témoignage un poids de gravité, les saints sont tellement sensibles à la douleur des hommes et à la compassion de Dieu, mais ce réalisme devant la dimension tragique de la vie ne parvient pas à étouffer leur joie. Les saints et les saintes de Dieu témoignent d’une joie profonde, inaliénable, contagieuse et enthousiasmante.

Et puis, la fête de la Toussaint est une fête de la joie. Dans le livre de l’Apocalypse, une foule immense proclame la louange de Dieu, « Réjouissez-vous ! » dit le Christ dans l’évangile, « Hâtons le pas, joyeux de savoir dans la lumière ces enfants de notre Église », chante la préface.

C’est que, plus forte que la douleur et la misère de nos vies, il nous est donnée dans l’Évangile l’espérance de la résurrection à cause du Christ Jésus. Cette espérance, non seulement nous est promise par delà la mort, mais elle commence, dès à présent, à irriguer nos existences. C’est de cela dont témoigne l’histoire des saints : un puissant courant d’amour et de joie a porté leur vie et leur a donné de devenir au milieu du monde, le signe de Dieu, vainqueur de l’égoïsme, du mal et de la mort.

Et nous sommes, nous aussi, en ces temps de morosité, appelés à témoigner du même Esprit de vie. Entrer dans la sainteté en ouvrant au-dedans de nous les digues à l’amour réconfortant de Dieu.

P. Laurent Le Boulc’h

Version imprimable de cet article Version imprimable