Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 1345 Image N° 243 Image N° 247 Image N° 2580
(474)S émerveiller, écouter le chant du monde...
[D] 
(264)Quand il a fini de parler, il dit à Simon : « Avance là-bas où l eau est profonde, et jetez vos filets pour attraper du poisson. » 

Simon lui répond : « Maître, nous avons travaillé toute la nuit sans rien prendre. Mais tu nous dis de jeter les filets, je vais le faire. »
[D] 
(462)En quelques maisons que vous entriez, dîtes d abord : « Paix à cette maison » - Et s il y a là un fils de paix, votre paix ira reposer sur lui
[D] 
(461)Tout est à tous, mais vous êtes du Christ et le Christ est à Dieu
[D] 

Accueil > Partager et prier > Prières proposées par la paroisse > J’ai vécu machinalement Aujourd’hui - une prière de Jean Marie (...)

J’ai vécu machinalement Aujourd’hui - une prière de Jean Marie Lustiger

Publié le lundi 8 mars 2010, mis a jour le mardi 9 mars 2010 , par Corentin Penn

J’ai vécu machinalement aujourd’hui

Une prière de JM Lustiger

Seigneur, voici encore quelques heures de ma vie qui viennent de passer.

Une journée de plus : tu sais, Toi, ce qu’elle a été.

Moi je ne le sais pas très bien ;

Mais je te le demande, éclaire-la de ta lumière.

Je veux me tourner vers Toi.

Je veux essayer de comprendre ta volonté sur moi

Je veux me remémorer ce que tu attendais de moi

et retrouver ma vraie liberté en osant me dire et te dire :

« Aujourd’hui, tu m’appelais.

Aujourd’hui tu m’as dit d’accomplir ta volonté.

Y ai-je prêté attention, oui ou non ? »

Seigneur, Pardonne-moi :

J’ai vécu machinalement, je ne me souviens de rien.

Donne moi le force de me souvenir

pour que les jours ne s’écoulent pas comme l’eau

ni ne s’échappent comme une fumée.

Donne-moi de vivre pleinement, Seigneur,

puisque tu me donnes la vie

Donne-moi de vivre pour t’aimer.

Fais que mes sentiments ne soient pas aussi fugitifs

que des nuages ou des poussières

qui sont le jouet des vents.

Fais que ma vie ne soit pas consumée

de façon éphémère, en vain, pour rien,

mais qu’elle s’inscrive, jour après jour

dans l’éternité de ton Amour

Cardinal Jean Marie Lustiger

Version imprimable de cet article Version imprimable