Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 277 Image N° 251 Image N° 242 Image N° 285
(244)Qui lance une pierre sur un oiseau le fait envoler, qui fait un reproche à son ami, tue l amitié.
[D] 
(247)La foi est un long fleuve qui traverse les siècles.
[D] 
(1303)Par ta puissance invisible, Seigneur, tu accomplis des merveilles dans tes sacrements
[D] 
(467)La foi, une source qui n en finit pas de couler
[D] 

Accueil > Notre Patrimoine > Nos églises > Inauguration du clocher rénové de l’église St Pierre

Inauguration du clocher rénové de l’église St Pierre

Publié le dimanche 4 juin 2006 , par Corentin Penn

Ambiance très sympathique pour l’inauguration officielle du clocher rénové. Un moment où chacun, Pierre Terrien le coordinateur de la paroisse puis la municipalité par la voix du Maire et d’Aimé le Bouffant responsable de la Culture, a noté, outre l’excellence des travaux, l’excellent esprit de coopération dans la mise en oeuvre des travaux.

Outre des photos, on trouvera çi après le texte de l’intervention d’Aimée le Bouffant qui résume bien le sens de cette inauguration.

Intervention d’Aimée le Bouffant

Le Maire P Perrin et Aimé le Bouffant chargée de la Culture

Je voudrais tout d’abord m’associer aux remerciements qui ont salué les travaux effectués pour le rajeunissement de l’église St Pierre par les entreprises dont certains représentants sont ici présents, par les services techniques et administratifs de la mairie et par des bénévoles de la paroisse. Je remercie également de leur présence les membres du conseil municipal, Mr le Maire, les membres de la paroisse.Je tiens également à remercier les « Voix d’Elles « pour avoir accepté, malgré une invitation tardive, de se produire ici ; Elles ne seront pas au complet, mais je crois que nous goûterons avec beaucoup de plaisir les chants a capella qu’elles vont nous offrir. Merci donc à ces dames et à leur chef de chœur, Me Françoise Le Bolloc’h.

Maintenant, si nous avons le plaisir d’être ici rassemblés pour fêter les travaux effectués dans l’église St Pierre, c’est à plusieurs titres.

-  Il y a, magnifiquement exposé dans l’ouvrage réalisé par Stéphane Royer et que vous pourrez à loisir consulter tout à l’heure, tous les travaux de réfection de la façade, ceux du clocher, la très belle ouverture maintenant du nartex que je vous convie de regarder à partir de l’autel. Il y a le coq, flambant neuf, il y a la porte d’entrée...

-Il y a, bien sûr, les cloches ; elles n’ont pas carillonné, c’est dommage, c’est pourtant un joli moment... Les cloches ?, on y attache toujours une attention particulière. Leurs sons provoquent chez tout un chacun un court temps d’arrêt, un court temps d’interrogation.C’est un court passage et cela plaît par souvenir comme d’un court voyage. C’est un temps, un moment, comme suspendu, un moment de courte mémoire, personnelle ou collective.

- Et il y a l’église... Si nous sommes attachés au patrimoine religieux, c’est par ce qu’il est non seulement la trace tangible d’une foi religieuse, la raison pourrait suffire , mais par ce qu’il est aussi la trace tangible d’une histoire, d’une civilisation, d’une pensée qui a largement débordé le cadre de la stricte religion pour marquer la pensée universelle . Particulièrement aujourd’hui, au moment où les communautarismes s’affirment, s’affrontent, se déchirent, où chacun s’enferme dans son identité, il est nécessaire de rappeler les valeurs, les principes défendus par ce qu’il est convenu d’appeler « la morale chrétienne ». Je n’en rappellerai qu’un seul, fondamental : l’universalité de l’Homme. Si l’on doit à la Grêce ancienne, à l’Athênes du V s, la notion de citoyen, c’est au christianisme que l’on doit l’idée de l’universalité de l’Homme. Tous deux ont largement inspiré la « Déclaration de Droits de l’Homme et du Citoyen « et ce n’est pas par hasard si l’on fait étudier dans les programmes d’Histoire du 1er et du 2nd cycle la parabole du bon samaritain. Elèves musulmans, chrétiens ou juifs,c’est un enseignement pour tous.

- C’est tout ce que je voulais dire, je ne veux pas vous distraire plus longtemps de l’écoute des chants . Je laisse donc la place maintenant aux » Voix d’Elles »

Les Voix d'Elles

- 

Version imprimable de cet article Version imprimable