Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 283 Image N° 238 Image N° 476 Image N° 1345
(312)Que la Paix de Dieu vienne en nous, rendre nos esprits disponibles à son Message
[D] 
(258)Tout est sacré.
[D] 
(233)Au pied de la croix, marie pleurait...
[D] 
(463)Qu advienne la paix dans tes murs, que soient paisibles tes palais.
[D] 

Accueil > Editos > En attente de Pentecôte

En attente de Pentecôte

Publié le lundi 30 mai 2011 , par Robert Gautheret

« Pour vivre de ton souffle au cœur du monde,
Dieu Saint, baptise- nous dans ton Esprit »

C’est sur cet acte de foi – exprimé en d’autres mots - que Marie Balavenne et Renée Burel créaient, sans le savoir, au début du 18ème siècle, la Congrégation des Filles du Saint Esprit. Guidées, soutenues par Jean Leuduger, prêtre du diocèse de Saint-Brieuc, elles s’engageaient à servir les plus démunis de biens et de culture. Elles s’engageaient avec, au cœur, cette foi ardente au Saint Esprit « lien d’amour du Père et du Fils ». Cet Esprit leur ouvrirait les yeux sur ceux qui connaissent les plus grandes détresses et leur mettrait au cœur toute la miséricorde même dont Dieu les aime.

Cette intuition peut éclairer notre foi en l’Esprit Saint aujourd’hui à l’ œuvre dans l’Église, dans notre monde.
La célébration à Pâques du Christ Ressuscité nous a orientés vers cette attente joyeuse du don de l’Esprit Saint à Pentecôte, l’attente du plein accomplissement de la Promesse. Ce Christ mort puis arraché à la mort « libère pour le monde une énorme puissance de vie », celle de l’ Esprit-Saint. Son Souffle, désormais, peut traverser la terre et toute l’humanité. « Je m’en vais…ne me retenez pas », a dit Jésus. « Je ne vous laisserai pas seuls…Vous allez recevoir une force, celle de l’Esprit…il vous rappellera tout ce que je vous ai dit…Et vous serez mes témoins ».

C’est l’Esprit Saint qui rend vivante aujourd’hui la Parole de Jésus. Comment se fait-il en effet que nous puissions prendre et reprendre, entendre et réentendre la même Parole avec une saveur, un sens toujours neufs ? Comme si elle était donnée aujourd’hui, éclairant notre vie personnelle et la vie du monde. L’ Esprit Saint nous introduit dans le mystère même de Jésus, sa vie, ses paroles, ses actes, puisés toujours dans cette tendresse infinie du Père et cet amour fou pour ceux qu’Il a créés. « Tout ce que j’ai appris de mon Père, je vous l’ai fait connaître ». L’Esprit Saint, seul, nous rend capable d’appeler en toute vérité, en toute confiance Dieu notre Père. « Nous ne savons pas comment prier. C’est l’Esprit qui, en nous, crie ou murmure en gémissements ineffables « Abba, Père » Rom.8, 26.

Le don de l’Esprit qui est fait aux disciples et aux croyants réunis au jour de Pentecôte, c’est aussi l’enthousiasme, la générosité d’une communauté rassemblée d’une manière radicalement nouvelle. Chacun apprécie et se réjouit de reconnaître et d’accueillir l’autre différent de lui. « Comment se fait-il que chacun de nous les entende dans sa langue maternelle ? ». Actes 2, 8. Le don de l’Esprit les a fait frères en Jésus Christ.
Si nous aimons nous-mêmes l’Église aujourd’hui c’est qu’elle nous fait rencontrer, accueillir, reconnaître, apprécier l’autre différent de nous, elle nous donne le goût de travailler dans la diversité des personnes, des talents, des chantiers où il faut œuvrer..

Maintenons en nous cette large ouverture, celle qui a conduit les disciples bien au-delà des frontières de leur pays, de leur peuple, vers les païens, avec cette assurance au cœur « nous ne pouvons pas ne pas parler ! » Puisons ce « goût des autres », cette passion de communiquer l’Évangile dans l’Esprit qui animait Jésus. Il nous est donné sans mesure si nous l’accueillons.
« Pour être lien d’amour entre nos frères,
Seigneur, éveille-nous à Jésus Christ »

La communauté des
Filles du Saint Esprit
de Lannion

Version imprimable de cet article Version imprimable