Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 260 Image N° 279 Image N° 459 Image N° 246
(239)Là où se trouve la haine, Que nous apportions l Amour...
[D] 
(281)L homme, pélerin d un voyage intérieur.
[D] 
(241)Si tu passes à travers les eaux, je serai avec toi, à travers les fleuves, ils ne te submergeront pas. 

Si tu marches au milieu du feu, tu ne seras pas brûlé et la flamme ne te calcinera plus en plein milieu
[D] 
(261)Dieu appelle la lumière « jour », et l obscurité, il l appelle « nuit ». 

Il y a un soir, il y a un matin. Voilà le premier jour.
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > Dimanche en chemin du 14 Juin 2009

Dimanche en chemin du 14 Juin 2009

Publié le dimanche 28 juin 2009 , par Corentin Penn

Paroisse de Pleumeur Bodou

- 

Dimanche en chemin 14 Juin 2009

- 

Atelier sur la Célébration Eucharistique

- 

La paroisse de Pleumeur Bodou a vécu son 3ième Dimanche en chemin selon le même schéma que les deux précédents. Ceux qui ont participé aux divers ateliers l’ont fait toujours avec la même attention, convaincus que la foi doit être aussi, comme beaucoup d’autres choses de la vie, l’objet d’une attention et d’un soin de tous les jours

Comme le 14 Juin était le jour de la célébration du « corps et du sang du christ », nous avons choisi, sachant que les autres ateliers ont aussi autant d’intérêt, d’essayer, ce n’est pas simple, de vous rapporter ce qui a été dit dans l’atelier consacré à ce sujet par Hervé Bescond, Diacre et Irène Giovanni. Vous trouverez à la fin un diaporama vous donnant l’ambiance de ce sympathique Dimanche en chemin

Les participants de l’atelier se sont d’abord livrés à une recherche de mots clés autour de la célébration Eucharistique :

Communion - Pain - Vie - Action de Grâce – Partage – Repas – Présence tangible – Agneau – faire mémoire – Alliance – rendre libre- Saint sacrifice.

- 

- 

Irène a placé la célébration eucharistique dans le contexte des Ecritures, rappelant que, après la descente du Sinaï et le passage de la mer morte, les juifs ont rendu grâce spontanément à Dieu en offrant des sacrifices. Ils avaient en effet franchi un passage vers la liberté et la perfection. En quelque sorte, la libération d’Egypte était le signe d’une vie libérée et de l’Alliance avec Dieu. C’était la Pâque Juive ;

Hervé a présenté la notion de sacrifice qui, loin d’être une mortification, est en fait un apport de tout ce qu’il est possible d’apporter « au temple » comme notre travail, nos pensées, nos actions. Mais nos apports sont forcément limités, humains. Pourtant nous avons aussi la possibilité de faire sacrifice, en faisant un don d’Amour comme dans le sacrement du mariage (ou de l’ordre). En se donnant notre Amour, nous acceptons de plus être centrés sur nous même mais d’entrer dans une certaine obéissance, ce qui est une forme de sacrifice quelquefois difficile, mais aussi une alliance.

Dans la continuité des écritures, ce que Jésus a fait, pour continuer l’alliance de Dieu avec les hommes, est pourtant d’une autre dimension car :

• il est Dieu. le moindre de ses actes a donc une valeur infinie ; son sacrifice est donc un sacrifice parfait. Dans sa mort le don total se réalise.

- 

• Il est sans péché

- 

• Il a souhaité montrer son humanité en lavant les pieds de ses disciples. Mais plus encore Dieu s’est incarné, il a souffert, il est mort. Le Christ devient ainsi l’Image de l’humanité. Enfin il est ressuscité. : "Père,dit-il, ceux que tu m’as donné, je veux que là où je suis , eux aussi soient avec moi"

- 

• Il a fait un don total d’Amour par obéissance pour son père.

- 

• Ce que le Christ fit à la Cène avec ses disciples, il souhaita, qu’en sa mémoire nous le fassions avec lui. On comprend ainsi plus facilement qu’une messe ne peut dite pour une seule personne. De plus comme à la cène quand on est ensemble il est au milieu de nous

- 

Nous pouvons donc dire en toute sérénité « extrait de la séquence » :

- 

Ce que notre foi ne peut comprendre et voir,

- 

Notre foi ose l‘affirmer,

- 

Hors des lois de la nature.

- 

L’une et L’autre de ces espèces,

- 

Qui ne sont que des purs signes,

- 

Voilent un réel Divin -


<diapo983>

info portfolio

Version imprimable de cet article Version imprimable