Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 471 Image N° 218 Image N° 258 Image N° 249
(225)Une maîtresse femme, qui la trouvera ? Elle a bien plus de prix que les perles.
[D] 
(278)Que le Seigneur se réjouisse de ses oeuvres.
[D] 
(279)Mon âme attend plus sûrement le Seigneur qu un veilleur n attend l aurore.
[D] 
(258)Tout est sacré.
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > Ce « bon vieux Joseph »,homélie d’Hervé Bescond, 4ème dimanche de (...)

Ce « bon vieux Joseph »,homélie d’Hervé Bescond, 4ème dimanche de l’avent

L’homélie d’Hervé.

Publié le dimanche 22 décembre 2013, mis a jour le lundi 23 décembre 2013

Le 22/12/2013 Mt 1,18-24

Un jour mon épouse, Françoise, m’a dit : « Hervé j’ai une surprise à t’annoncer ! »
« Ah, Bon ? T’as une promo ? … »
« Mieux que ça : Tu vas être papa ! »
Et aussitôt, Je l’ai crue !!!
Je n’ai même pas douté un instant que le père c’était bien moi, et pas quelqu’un d’autre !
J’ai fait spontanément un acte de foi !
Puis nous avons attendu ensemble cet heureux évènement dans l’espérance ; et il est né ce divin enfant ! ou plutôt, ce fils de Dieu, enfin ce fils adoptif de Dieu, par la grâce du baptême !
Oui, Dieu nous adopte comme ses propres enfants ! (Ga 4,5-7, 1Jn 3,1s, Rm 8,23)
Nous aussi, les parents avons à adopter nos enfants, d’une certaine manière !!
Il faut adopter leur sexe que l’on n’a pas choisi, leur aspect physique, leur personnalité, etc …
Mais au travers de ce consentement à l’accueil d’un petit être, unique aux yeux de Dieu, sans nous en rendre compte, nous adhérons ainsi au projet de Dieu.
Et je ne peux m’empêcher de faire des comparaisons avec ce qu’a vécu ce « bon vieux Joseph » comme chantait George Moustaki.

Joseph lui aussi a un beau projet : se marier à la belle Marie !
Mais son projet s’arrête net, brutalement, violemment !
Joseph apprend que Marie est enceinte et il sait bien que ce n’est pas de lui !
(Comme dit pudiquement le texte, tous deux n’avaient pas encore habité ensemble !)
Alors, vous imaginez le choc ! Ça a dû le travailler dur, le Joseph, pendant quelques nuits !!!
Je l’imagine se disant comme beaucoup d’entre nous devant l’épreuve :
« Pourquoi moi ? Qu’est-ce que j’ai fait au bon Dieu pour mériter ça ?
J’avais foi en elle ! Et que vais-je faire. Que vont dire les gens."
Vous comprenez trop bien cette inquiétude, chers frères et sœurs bretons,
Vous qui avez connu la force - ou le poids - de la tradition et des coutumes !!
Rappelez-vous qu’au temps de Joseph on lapidait les femmes adultères sans hésiter !
Voilà : tout est par terre ! L’espérance est presque morte !
Alors Joseph a un plan B ; un nouveau projet. Il va répudier Marie !

En regardant la suite de ce texte de l’extérieur, nous pourrions dire :
« Quelle maladresse de la part de Dieu !!! Bonjour les dégâts » !

Alors pourquoi l’Eglise nous propose-t-elle, juste avant Noël, une telle figure ???
Étonnant texte où il n’est pratiquement question que de Joseph.
La naissance de Jésus est racontée en une seule petite ligne !!!
 Qu’est ce que la figure de Joseph peut bien pouvoir nous dire aujourd’hui ???

Je crois qu’elle nous parle de Dieu et de son projet extraordinaire de salut.
Pour faire Alliance avec l’humain, Dieu a décidé de s’incarner.
Pour épouser la nature humaine, Il ne triche pas. Il aurait pu aussi bien strapper cette étape de la naissance !
(cf. Les hérésies contre lesquelles St Irénée a lutté ;
comme l’adoptianisme - doctrine selon laquelle Jésus ne serait pas le Fils éternel de Dieu, mais un homme adopté, lors de son baptême, par Dieu, comme Fils).
Dieu veut s’incarner dans la naissance ordinaire d’un petit bébé, né d’une femme toute simple.
Les bergers venus voir l’enfant ont tous pensé que Joseph près de Marie était le papa !
Cependant, Dieu veut signifier aussi que, par cette naissance, la promesse d’un messie, d’un Christ, est en train de se réaliser.
Donc il faut que cet enfant soit de la descendance de David comme l’ont annoncé les prophètes.
D’un autre côté, c’est bien l’Esprit Saint qui engendre le Fils de Dieu en Marie !
Comment faire pour que ce Fils de Dieu soit aussi un descendant de David ?
Dieu a la solution : c’est Joseph, un charpentier.

Matthieu, au début de son évangile nous donne l’explication
en consignant toute la généalogie de Jésus de père en fils.
Mt 1,2 : Abraham engendra Isaac, Isaac engendra Jacob, Jacob engendra Juda etc…
Et ceci sur 3 fois 14 générations. 
Et ça se termine par une femme :Marie !
Mt 1,16 : Jacob engendra Joseph, l’époux de Marie, de laquelle fut engendré Jésus, que l’on appelle Christ (ou Messie). Cette phrase résume à elle seule tout le mystère de l’incarnation !
Joseph est descendant de David et Marie porte en elle le Fils de Dieu.
Dieu a donc besoin de Joseph comme il a besoin de Marie.

_ Dieu a voulu avoir besoin des hommes.
Mais Dieu ne demande pas à Joseph plus qu’il ne peut faire.
Il vient donner à Joseph la force de dire oui librement. Comment ?
Tout simplement en lui révélant son projet divin, directement, par son messager !
Avouez que ça aide !
Joseph a vécu une annonciation aussi forte que Marie son épouse !
Alors il renonce à son propre projet ! Il accueille le projet de Dieu ! Quel exemple pour nous !
Dieu a un projet pour chacun de nous afin de réaliser son projet pour l’humanité qu’il aime si tendrement !
Mais au fait, quel est le projet de Dieu pour moi aujourd’hui  ? Pour chacun de vous ? Sommes-nous prêts à y répondre ?

Joseph, quant à lui, accepte cet enfant qui n’est pas de lui !
Il accepte aussi ce que je n’ai jamais vu lorsque je célèbre des baptêmes !
Habituellement, ce sont les parents qui choisissent le prénom, et ils ne demandent jamais à Dieu s’il est d’accord.
Et Dieu bénit ce choix ! J’y vois la marque de sa délicatesse et de son respect !
Joseph, lui, accepte le nom que lui propose le seigneur par la voix de l’ange !
Mais en acceptant de nommer son fils par le prénom Jésus, Joseph signifie qu’il adopte ce Fils !
Ce nom est une révélation, car il veut dire :
«  le Seigneur sauve ». « Joseph, ton fils est celui qui sauvera son peuple ! »
C’est tout un programme ! Frères et sœurs, vous avez bien entendu !!! Nous sommes sauvés !

Et toute la vie de Joseph sera orientée vers le projet de Dieu et ce ne sera pas toujours facile.
Mercredi dernier, je lisais un article dans le journal la croix qui titrait :
« L’autorité, maillon faible du beau-parent dans les familles recomposées » !
« T’as rien à me dire, t’es pas mon père (ou ma mère) !!! »
Joseph et Marie entendront un jour une telle phrase de leur fils Jésus, alors âgé de 12 ans :
« ne savez-vous pas que je dois m’occuper des affaires de mon père ! »
Mettez-vous à la place de Joseph qui entend ça !
(J’imagine Joseph en train de dire : Père, que ta volonté soit faite !)

Voilà tout ce que nous fait comprendre ce texte :
1- Dieu a un projet  ; notre bonheur en nous faisant participer à sa vie divine.
Pour réaliser son projet de salut, Il s’incarne .
Il le fait en entrant dans notre histoire il y a 2000 ans, précisément en Judée.
2- Notre foi nous fait affirmer que Jésus, son Fils est homme, descendant de la race de David, par Joseph. Imaginez où nous serions si Joseph avait dit non !!!!
En même temps, Jésus, est aussi fils de Dieu par Marie qui elle aussi a dit oui à ce projet de Dieu.
3- Dieu a voulu avoir besoin des hommes : Abraham, Moïse, les prophètes, Marie, Joseph …
C’est vrai aujourd’hui encore ou le Christ a besoin de ministres consacrés pour proclamer la parole, nous sanctifier par les sacrements qui sont des gestes de Jésus agissant aujourd’hui dans l’Église, par l’Esprit et pour le monde. C’est ça, l’incarnation !
C’est vrai des parents qui participent au projet de Dieu dans sa création en transmettant la vie.
C’est vrai de ces parents exemplaires qui, pour quelque raison que ce soit, adoptent un enfant.
C’est vrai de ces parents merveilleux qui, dans les familles recomposées, adoptent l’enfant qui n’est pas d’eux.
C’est vrai des célibataires qui par choix répondent à ce projet de Dieu de manière différente mais essentielle.
C’est vrai des célibataires qui n’ont pas choisi de l’être et qui, parce qu’ils sont uniques pour Dieu, répondent aussi à son projet de salut.
Dieu a besoin de vous aussi pour s’incarner !
Dieu ne peut pas se passer de l’homme pour parler aux hommes et pour que les hommes s’ouvrent à sa présence.

Voilà cette incarnation que nous allons célébrer à Noël. Mercredi !
Voilà ce salut que nous proclamons dans le symbole des apôtres en disant « Je crois en Jésus Christ le Fils unique de Dieu, qui a été conçu du St Esprit, est né de la vierge Marie-sans Joseph si ce n’est son oui !) »
Voilà cette incarnation par notre vie elle-même. Tout à l’heure le célébrant dira
«  Tu es béni, Dieu de l’univers, toi qui nous donnes ce pain, fruit de la terre et du travail des hommes ; nous te le présentons ; il deviendra le pain de la vie. »
Dieu s’incarne dans tout ce qui fait notre vie !
Et nous devenons ce que nous recevons à la communion !

Un jésuite, le Père Joseph Moingt, a écrit : « Noël change l’identité de Dieu ! »

Je ne peux résister à l’envie de vous citer un autre Jésuite,
Le Père François Varillon qui dans son livre joie de croire, joie de vivre à la page 22 écrit ceci :
« Pourquoi l’homme est-il divinisable ? Tout simplement parce qu’il y a un homme qui est Dieu » !

Oui, quelle Bonne Nouvelle : nous sommes sauvés !

Bonne route vers la fête de Noël !

Merci Joseph pour ton oui d’Amour !


H.B.

Version imprimable de cet article Version imprimable