Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 247 Image N° 265 Image N° 262 Image N° 466
(1339)L éternel a fait pour nous de grandes choses ; 

Nous sommes dans la joie
[D] 
(281)L homme, pélerin d un voyage intérieur.
[D] 
(282)Seigneur, fais de nous des ouvriers de paix
[D] 
(1333)Restez joyeux, priez sans cesse 

remerciez Dieu en toutes circonstances
[D] 

Accueil > Editos > Où sont les jeunes ?

Où sont les jeunes ?

Publié le jeudi 1er août 2013

Où sont les jeunes ?

Bienvenue à tous ceux qui sont de passage sur nos paroisses à l’occasion des mois d’été.
A l’heure où j’écris ces lignes, le beau temps est enfin arrivé, et avec lui, le temps des vacances, des camps scouts, des propositions diocésaines diverses et variées pour les jeunes. Au mois de juillet, plusieurs jeunes de nos paroisses ont ainsi participé au stage des jeunes musiciens aux vacances inspirées à Saint-Cast-le-Guildo, ou bien encore à la version Breizh-ilienne des Journées Mondiales de la Jeunesse.

Dans nos célébrations eucharistiques, on voit aussi plus de jeunes que d’habitude, des familles et des petits-enfants en vacances chez leurs grands-parents.

Mais est-ce que les jeunes sont comme les vendeurs de glaces sur la plage : on ne les voit que l’été ? Depuis bientôt un an que je suis arrivé à Lannion, j’ai plusieurs fois entendu cette question : où sont les jeunes ? On ne les voit pas dans nos célébrations.

Pourtant, ce que j’ai découvert sur ces paroisses, c’est un grand nombre de propositions et de lieux pour vivre la foi pour les jeunes. La catéchèse a une réelle vitalité. Les jeunes qui reçoivent l’appel à la confirmation sont vraiment invités à ne pas s’arrêter à la fin de leurs années de catéchèse. La préparation à la confirmation au sein de la paroisse de Lannion aussi bien que de celle de Pleumeur-Bodou est un lieu pour une vraie maturation de la vie en Église de nos jeunes collégiens et lycéens.

Qu’ai-je encore découvert ? Des jeunes qui s’investissent dans l’accompagnement de leurs petits frères et sœurs dans la foi, des jeunes qui ont soif de faire grandir cette foi, de la vivre avec la vitalité de leur jeunesse.

Alors oui, on ne les voit pas tous les dimanches dans nos communautés chrétiennes, c’est vrai ils vivent la foi à leur manière, ils ont besoin de se retrouver entre eux, et ne sont pas toujours à l’aise dans nos célébrations. Mais peut-être est-ce à nous de nous demander quel regard nous posons sur eux ? Est-ce que nous les voyons seulement comme ceux qui vont venir nous succéder sur les bancs de nos églises pour qu’elles ne se vident pas trop vite ? Ou bien savons-nous accueillir en eux les membres du corps du Christ qu’ils sont avec leurs propres richesses, des membres à part entière qui ont tous leurs talents propres à apporter à la communauté ? Frère Aloïs de Taizé invitait les jeunes à apprendre à regarder le monde comme notre prochain le regarde. Nous aussi regardons le monde comme les jeunes le regardent.

Alors nous découvrirons avec émerveillement que les jeunes sont bien présents à notre communauté paroissiale.

P. Guillaume de Montgolfier

Version imprimable de cet article Version imprimable