Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 274 Image N° 1333 Image N° 260 Image N° 253
(255)Ce sont des pêcheurs, et ils sont en train de jeter un filet dans le lac. 

Jésus leur dit : « Venez avec moi, et je ferai de vous des pêcheurs d hommes. » 

Aussitôt, ils laissent leurs filets et ils suivent Jésus.
[D] 
(270)Chacun de nous est le fruit d une pensée de Dieu. Chacun de nous est voulu, chacun est aimé, chacun est nécessaire
[D] 
(221)L Éternel combattra pour vous ; 

et vous, gardez le silence.
[D] 
(274)Et le jour viendra où ton peuple verra les cieux nouveaux et une terre nouvelle.
[D] 

Accueil > Editos > Déjà... prenons le temps !

Déjà... prenons le temps !

Publié le mardi 30 septembre 2014, mis a jour le jeudi 28 janvier 2016 , par Robert Gautheret

Déjà... prenons le temps !

L’édito du mois de septembre du P. Hervé Le Vézouët m’a interpellé, en particulier lorsqu’il nous rappelle la manière dont nous courons après le temps déjà écoulé.
Et pourtant, il est des lieux et des évènements où le temps semble s’arrêter. Je pense en particulier au pèlerinage diocésain. J’ai été touché à Lourdes le mois dernier par ce sentiment de vivre le temps autrement.

Chacun est là pour vivre un pèlerinage et le vit pleinement, et cela produit des fruits magnifiques. J’ai été marqué à Lourdes par la simplicité et la profondeur des rencontres. Ces relations sont rendues possibles parce que nous cessons pour un moment de courir comme le lapin pressé de Lewis Caroll dans Alice au Pays des merveilles. « Pas le temps, pas le temps, » ne cesse-t-il de répéter. Prenons le temps et réjouissons-nous de la rencontre de l’autre.

Un autre lieu où le temps ne se ressent plus de la même manière, ce sont de belles célébrations liturgiques bien préparées. Je me souviens de célébrations d’ordinations bien plus longues que les messes du dimanche, et à la fin desquelles on se dit que notre montre doit être détraquée, tant le temps avait paru court. S’il pouvait en être ainsi de toutes nos messes du dimanche !

Lorsque l’on vit pleinement le moment présent, le temps ne s’écoule plus (ou presque plus).

N’est ce pas un peu cela l’éternité : un éternel moment de présence à Dieu ? Et puisque l’éternité c’est long, surtout vers la fin, mais surtout parce que c’est l’avenir auquel nous sommes promis autant s’y préparer dès maintenant en goûtant déjà, ces instants de présence véritable à Dieu, ces moments de vraies rencontres avec l’autre. Alors prenons le temps…

P. Guillaume de Montgolfier

Version imprimable de cet article Version imprimable