Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 1335 Image N° 231 Image N° 249 Image N° 1333
(1335)L herbe se dessèche et la fleur tombe ; 

Mais la Parole du Seigneur demeure pour l Eternité.
[D] 
(286)Que ton nom soit sanctifié Que ton règne vienne...
[D] 
(249)Au même instant, ce fut comme si des écailles tombaient des yeux de Saul et il vit de nouveau. 

Alors il se leva et fut baptisé,
[D] 
(285)C est la gloire de mon Père que vous portiez beaucoup de fruit et deveniez mes disciples.
[D] 

Accueil > Moments forts > Célébrations > 6 Août : Fête de la mer à l’Ile Grande, pardon de St Samson - Des lieux (...)

6 Août : Fête de la mer à l’Ile Grande, pardon de St Samson - Des lieux différents mais des assemblées très nombreuses et très priantes.

Publié le lundi 7 août 2006, mis a jour le jeudi 24 août 2006 , par Corentin Penn

Père Jacques Faye

Lovée au coeur de la Campagne Pleumeuroise, la très belle chapelle de St Samson voir dans notre rubrique Patrimoine accueillait le Père Jacques Faye pour le pardon annuel. La chapelle était trop petite pour la très nombreuse assistance

La confusion étant trop souvent faite, il n’est pas inutile de rappeler que Samson n’est pas celui dont la force est célèbre dans la bible mais un evêque breton du VIe siècle, premier évêque de Dol.

Samson est un Gallois qui part en Irlande pour s’initier aux méthodes missionnaires de saint Patrick. Il vient ensuite en Bretagne armoricaine.

Il évangélise les populations jusque sur les bords de la Seine. Il est mentionné au deuxième concile de Paris.

Il fonde les monastères de Pental et de Dol-de-Bretagne. Seize communes portent son nom.

St Samson

Mais c’est sur le thème de la transfiguration que Jacques Faye nous a entretenu. On retiendra les deux points de sa conclusion :

  • Savoir se mettre à l’écart pour écouter la parole de Jésus. Ou tout simplement faire silence en dehors de l’agitation ambiante pour se mettre à l’écoute de la parole de Dieu.
  • Devenir des porteurs de la transfiguration. Certes les apôtres voulaient rester contempler leur Seigneur ressuscité. Mais Jésus les a mis en route pour porter la bonne nouvelle à tous les pauvres.

Autre tonalité, mais tout aussi priante à la messe fête de la mer présidée par le père Roman.

Vue d’une partie de L’Assemblée à la messe de la fête de la mer.

Homèlie du père Roman

Aujourd’hui dans notre Eglise nous célébrons la solennité de la Transfiguration de Jésus-Christ et ici à l’Ile Grande la Fête de la mer. Je voudrais donc vous parler de trois petit sujets qui paraissent aujourd’hui importants : la réalité de la mer, la signification symbolique de l’eau et l’importance de la Transfiguration.

v Or la réalité de la mer, de tous les océans sur notre planète est particulièrement riche. Nous remarquons facilement que dans notre système solaire c’est seulement notre planète qui possède si grande quantité d’eau, deux tiers de la superficie de la terre. L’eau dans notre planète joue une rôle particulière : elle est d’abord source et puissance de la vie : sans elle notre terre devient aride et désertique, pays de faim et de soif ou l’homme et bêtes sont voués à la mort. L’eau c’est aussi la possibilité de nous purifier, laver, guérir. Déjà les Grecs ont découvert que l’eau est un des éléments le plus élémentaire sur terre et pour l’homme.

v L’immense quantité d’eau dans les océans c’est la maison des milliers des milliers des êtres vivants, c’est la puissance des vagues, c’est la route pour les marins, c’est le champs de pêche pour les pêcheurs ; c’est la source d’énergie et de la beauté avec ses multiples couleurs et reflets du soleil. C’est aussi l’objet de plusieurs inspirations artistiques et scientifiques. La mer est une leçon d’humilité pour les hommes. La mer c’est aussi la richesse pour tous ceux qui habitent prés d’elle. Mais la mer, Vous le savez bien, c’est aussi le danger : les inondations, les vagues mortiers, les tempêtes, les rochers cachés.

v L’eau est aussi bien présent dans la Bible sous la forme d’un symbole et tout particulièrement dans le NT. Jésus est le Rocher et la source de l’eau vivifiante. Il parle avec la cananéenne de l’eau de la vie éternelle ; sur la croix, de son coté coulent le sang et l’eau capable de désaltérer le peuple en route vers son Royaume. L’eau c’est aussi le symbole de l’esprit Saint, de la nouvelle naissance et nouvelle vie pendant le baptême. L’eau peut devenir le vin pendant les noces de Cana, l’eau et le vin devient sang dans l’eucharistie.

v Et quel mystère lorsque nous réfléchissons sur notre vie humaine, et tous spécialement notre corps. Nous savons bien qu’il y a en lui environ quatre vingt quinze pour cent d’eau, et quelque pour cent de la matière. Ces proportions surprenantes font que notre corps ressemble un peu à l’océan, avec ses vagues et sa vie. Et c’est dans ce « notre océan changeant » que s’installe une autre réalité : notre âme, notre vie spirituelle, notre vie religieuse. Parfois cela nous paraît impossible, parfois nous en doutons si cela a un sens, si on va réussir. Pour trouver notre réconfort, il nous faut ouvrir les pages de l’Evangile et méditer plusieurs images. Par exemple : St. Pierre marchant sur les vagues, ou Jésus qui calme les vagues de la tempête. Cela nous fortifie, cela nous assure que Dieu est toujours avec nous, qu’Il est confiant malgré nos faiblesses.

v Chers frères et sœurs pendant ce fête de la mer au jour de la Transfiguration essayons de remercier Dieu pour tous les dons que nous recevons de Lui par l’intermédiaire la mer et de l’eau. Que notre vie se purifie et se transforme à l’image de Celui qui est la source véritable. Essayons de nous fortifier pour témoigner dans ces temps qui sont difficiles. Prions pour tous ceux qui malgré cette richesse de la nature autour de nous ne sont pas capables de s’ouvrir à celui qui en est la source.

Cliquez sur les photos pour les ouvrir

Roman, au moment de l’homélie
L’organiste et les lectrices
Les célébrants
Les enfants au moment du Notre Père
Le père Roman
les enfants autour des célébrants au moment du Notre Père
Pardon de St Samson : au moment de la communion
La mer et un célébrant
Version imprimable de cet article Version imprimable