Paroisse Pleumeur Bodou : aller au sommaire
Paroisse de Pleumeur Bodou
Quatre photos cliquables pour prier...
Image N° 467 Image N° 272 Image N° 246 Image N° 285
(247)La foi est un long fleuve qui traverse les siècles.
[D] 
(1333)Restez joyeux, priez sans cesse 

remerciez Dieu en toutes circonstances
[D] 
(1298)Mon Dieu 

que des chemins de Paix et de Justice s ouvrent enfin en Palestine souffrante, promise depuis des décennies au partage délicat de sa terre habitable.
[D] 
(259)La terre est remplie de ta richesse.
[D] 

Accueil > Editos > 30 ans, cela se fête...

30 ans, cela se fête...

Publié le jeudi 31 mai 2012 , par Robert Gautheret

30 ans, cela se fête...

L’année 2012, comme bien d’autres dans le passé, s’inscrit dans l’histoire par celles qui ont marqué les grands événements de ma vie. En effet, le 8 août 1982, par l’imposition des mains de Monseigneur Bruno KOUAME, évêque émérite du Diocèse d’Abengourou, le Christ partageait son sacerdoce et m’adjoignait, à la suite de bien d’autres, au nombre des membres du clergé de l’Église universelle. Ainsi, Il m’associe aux missionnaires pour annoncer la Bonne Nouvelle du Salut.

Quelle ne fut pas ma joie de pouvoir être l’instrument du Seigneur auprès des hommes, femmes et enfants. La fidélité du Seigneur aidant, le 8 août 2012, je vais donc totaliser 30 années de vie sacerdotale ou de prêtrise. Voici donc déjà bientôt 30 ans que je suis le haut-parleur de Jésus, son héraut à travers villes et villages. Je suis à la fois surpris, émerveillé et heureux de me savoir parmi les instruments de salut pour les enfants, les jeunes et les adultes, les malades et les bien-portants, les pauvres et les riches ainsi que tous ceux et celles qu’Il m’a confiés dans les différentes paroisses de mon diocèse d’origine et d’ailleurs, en l’occurrence de l’Europe et actuellement Lannion, dans le diocèse de Saint-Brieuc en France.

En dépit des épines de toutes sortes qui m’ont éraflé tout au long de ce parcours, les croix portées, les souffrances endurées, j’aurais tout de même regretté si le Christ, par ses envoyés, ne m’avait pas appelé et choisi comme prêtre « don de Dieu à l’homme et de l’homme à Dieu ».

Cette étape m’invite à jeter un regard sur le passé, pas seulement pour pleurer sur mes nombreux péchés, mais pour m’appuyer sur les grâces de la conversion, œuvre de longue haleine et celle du père prodigue, père de miséricorde afin de projeter l’avenir sous de nouveaux auspices avec les expériences acquises.

C’est pourquoi, entendant une voix au creux de l’oreille de la part du Seigneur me disant « avance au large, ne tiens pas compte des vagues », je vous invite à la joie, à l’action de grâce, vous qui m’avez accompagné sur mes différents chemins. A vous qui avez partagé mes joies et mes peines depuis mon ordination jusqu’à ce jour et vous qui constituez ma nouvelle famille, un maillon de ma chaîne d’amitié, je voudrais vous exprimer toute ma reconnaissance la plus sincère.

Vous donc, parents, amis, paroissiens et bienfaiteurs, je vous dédie ce jubilé, cette joie et cette fête sont à votre actif pour le temps d’accompagnement que vous m’avez consacré et toutes les marques de solidarité dont j’ai été l’objet. Fort de cela, je choisis de célébrer cet anniversaire avec vous au lieu de le fêter en Côte d’Ivoire. Je me tourne dès lors vers tous les membres de ma famille spirituelle que vous êtes toutes et tous pour rendre grâce au Seigneur avec les mots du psaume 116 (115). « Comment rendrais-je au Seigneur tout le bien qu’Il m’a fait ? J’élèverais la coupe du Seigneur en invoquant son Nom ».

Aujourd’hui, je suis heureux de pouvoir vous associer à ma joie pour célébrer quelque peu à l’avance ces noces de perle qui représentent 30 ans dans la vie d’un homme. A cette occasion et avec l’accord de Monseigneur Denis MOUTEL, du Père Laurent LE BOULC’H, Curé de la Paroisse de Lannion et de tous mes confrères prêtres, je vous convie à la messe solennelle qui aura lieu le samedi 30 juin 2012 à 18 h 30 en l’Église Saint-Yves de Lannion. Ce jour-là, comme l’année dernière, nous prierons pour le continent africain qui continue de vivre dans la tourmente. Et après la célébration eucharistique, nous pourrons consolider notre amitié autour du verre de l’amitié et d’un repas festif qui pourra être organisé grâce à votre participation légendaire.

Nous savons tous que qui dit anniversaire pense évidemment cadeau. Vous vous demandez probablement ce qui me ferait plaisir ! Eh bien, rien de plus simple : vos prières, votre présence effective, massive et encourageante feront partie de mes plus beaux cadeaux.

Merci à toi, Marie, Mère des Mères : « Témoin d’une espérance pour le Seigneur, tu t’es levée au sein du peuple de l’alliance. Tu me fais toujours signe, d’avance toujours plus loin, toujours plus loin. »

« Bénis le Seigneur, ô mon âme et du fond de mon être son Saint-Nom. N’oublie aucun de ses bienfaits » ps 103 (102). Alléluia ! Alléluia !! Alléluia !!!

Abbé Pierre Kouassi Nkruma

Version imprimable de cet article Version imprimable